AUJOURD'HUI
125
SEMAINE DERNIERE
2051
PAGES VUES
128646
TOTAL VISITES
106742

Célébration de la journée internationale du travail en mairie de Bujumbura

Bujumbura, 2 mai 2016 : Le Burundi s’est joint, ce lundi 2 mai, au monde entier pour célébrer la journée internationale du travail et des travailleurs sous le thème : « Dushire hamwe, tugire urunani rw’intamenwa, dutez’imbere igihugu cacu (Ensemble, formons un bloc uni pour développer notre pays) ».

Les festivités, qui ont été rehaussées par la présence du président de l’Assemblée nationale, M. Pascal Nyabenda et d’autres dignitaires, se sont déroulées au stade Prince Louis Rwagasore. Elles ont démarré par un long défilé, rythmé par les fanfares des militaires, alternés par celles d’un groupe de jeunes kimbanguistes, qui a duré une heure et 30 min. Le discours de circonstance a été prononcé par le président de l’Assemblée nationale qui a repris le message du président de la République livré la veille, à cette occasion. Il n’a pas manqué de souhaiter une bonne fête à tous les travailleurs.

Dans son discours d’accueil, le maire de la ville de Bujumbura s’est réjoui que cette journée arrive au moment où le pays est en sécurité, en comparaison avec l’an dernier. Il a invité la population à s’atteler aux travaux de développement, en mettant ensemble ses forces, comme le stipule le thème choisi.

Le représentant de la Confédération syndicale du Burundi (COSYBU), qui a parlé au nom des syndicats des travailleurs, a indiqué que cette journée est une occasion de voir ce qui a été fait et ce qui ne va pas en vue de proposer des solutions. Il est revenu sur la question de l’harmonisation des salaires qui a résolu un problème tout en créant un autre, la liberté syndicale qui n’y est pas, la bonne gouvernance, le marché commun de l’Afrique de l’Est en ce qui concerne le Burundi qui continue à faire payer les frais de visa aux ressortissants membres de l’EAC, et d’autres.

Concernant, la suspension de l’octroi des annales, il a signalé que la mesure a été prise sans que les syndicats ne soient consultés, ce qui est en désaccord avec certaines conventions internationales. Pour la COSYBU, cette mesure pourra engendrer une mauvaise rentabilité des travailleurs suite à la démotivation. Il a toutefois remercié le gouvernement pour avoir engagé un dialogue social, via le comité national de dialogue social. Le représentant de la COSYBU a aussi souhaité l’augmentation des frais de pension et a demandé à l’Institut national de sécurité sociale (INSS) de ne pas faire des malversations en engageant les fonds de la société dans des activités dont les revenus ne sont pas garantis.

Le représentant de l’Association des employeurs du Burundi (AEB) a, lui aussi, souhaité une bonne fête aux travailleurs. Il a apprécié le fait que cette année, il y a eu peu de grèves, estimant que cela est le résultat du dialogue social qui a pris le devant. Il a encouragé le regroupement des populations en coopératives, ce qui leur permettra de créer des mutualités, d’avoir accès aux crédits et à d’autres avantages.

Abp-info

Retour
Discours: President et autres

Statement by H.E. M. Ambassador Alain Aimé NYAMITWE, Minister of External Relations and International Cooperation of the Republic of Burundi

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves