AUJOURD'HUI
55
SEMAINE DERNIERE
2661
PAGES VUES
171206
TOTAL VISITES
136513

L’exhibition des tambourinaires devrait être consacrée uniquement aux fêtes nationales et à l’accueil des personnalités de marque

GITEGA, 27 avril 2016 (DWG) : L’assistant du ministre ayant la culture dans ses attributions, M. Sylvère Nshagirije estime qu’il est discutable actuellement de réserver strictement aux plus hautes autorités du pays l’exhibition des tambourinaires, telle que la tradition l’exige.

Il argumente que les tambours sont devenus un élément culturel très apprécié pour agrémenter les cérémonies de notoriété nationale ou sociale, les festivités officielles, l’accueil des personnes de marques. En retour, les tambourinaires y tirent des profits, en gagnent substantiellement quand ils jouent aux touristes a-t-il ajouté.

Le guide culturel du musée national de Gitega, M. Zacharie Nizigiyimana en dit mieux, précisant que le groupe de tambourinaires de la commune de Giheta, dans la province Gitega (centre du pays) encaissent, des fois, mensuellement une somme tournant autour de quatre millions de francs burundais. Le gros de ce montant vient des touristes, précise-t-il davantage, ajoutant cependant que ledit groupe s’inscrit en faux contre l’exhibition à l’occasion des fêtes sociales. Il explique, à titre indicatif, que des exhibitions dans des fêtes de dot ou de mariages ternissent l’image que le tambour offre sur la culture burundaise. Les exhibitions devraient être consacrées aux fêtes nationales et à l’accueil des personnalités de marque.

Quant aux tambourinaires du centre urbain de Gitega, ils disent qu’ils tirent des profits exclusivement aux occasions de fêtes sociales et voudraient que la culture burundaise soit tolérante aux changements socio-économiques des gens ou que le gouvernement leur offre une substitution à l’exhibition aux tambours pour pouvoir subvenir à leurs besoins.

Face à cette situation confuse, plus d’un parmi les intellectuels de Gitega, de mêmes que des sages, estiment que le parlement devrait se saisir de cette question pour que cesse l’amalgame autour des tambours, élément aussi essentiel dans la culture burundaise.

Abp-info

Retour
Discours: President et autres

DECLARATION DE S.E VESTINE NAHIMANA AMBASSADEUR DU BURUNDI LORS DE LA 15ÈME SESSION DE L’ASSEMBLÉE DES ÉTATS PARTIES AU STATUT DE ROME

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves