AUJOURD'HUI
126
SEMAINE DERNIERE
2061
PAGES VUES
129163
TOTAL VISITES
107052

POINT DE PRESSE SUR LA SITUATION AMISOM

1. Depuis 2007, le Burundi s’est associé aux autres états membres de l’UA en répondant favorablement à l’appel de l’Union Africaine pour déployer les troupes en mission de maintien de la paix en Somalie « AMISOM ».

2. Le Burundi contribue dans cette mission un contingent de militaires qui a augmenté au fur et à mesure selon les besoins sur le terrain passant de deux Bataillons de 1.700 hommes & femmes (déploiement initial 2008) à six bataillons de plus de 5.400 personnels en uniformes aujourd’hui.
3. Le déploiement des contingents de l’AMISOM se fait sur base du mémorandum signé entre les pays contributeurs de troupes et l’Union Africaine, et le Burundi a signé le dit mémorandum qui est adapté chaque fois que de besoin selon l’évolution de la situation dans le sens d’améliorer les conditions opérationnelles des militaires en mission.

4. La mission « AMISOM » est soutenu par des différents partenaires de l’UA dont l’UE, les USA ainsi que d’autres organisations internationales qui luttent contre le terrorisme mondial où le mouvement Al Shebaab qui opère en Somalie est considéré comme un acteur important du réseau Al Qu’Aïda.
5. Au moment où l’AMISOM arrive à un stade où il a besoin beaucoup de soutien de la Communauté internationale pour arriver à bout de sa mission, une surprise de l’UE a été par l’annonce d’une réduction des 20% de son soutien financier pour la mission avec effet janvier 2016, cette décision va affecter sans doute le fonctionnement de cette mission.

6. La présente note est pour donner des éclaircissements sur ce sujet qui a fait beaucoup de débats et interprétations erronés à travers certains médias comme quoi cette décision de l’UE va affecter uniquement le Contingent Burundais de l’AMISOM et par conséquent le Gouvernement du Burundi mais plutôt , elle concerne tous les contingents de l’AMISOM. A partir du moment où le mémorandum qui régit l’envoi des troupes en Somalie signé entre le Burundi et l’UA n’a pas encore changé, des interprétations tendancieuses y relatives ne devraient pas faire polémique.

7. Le MDNAC voudrait informer la communauté nationale et internationale qu’il est toujours déterminé à lutter contre le terrorisme mondial aux côtés des autres nations et soutient l’engagement de l’UA qui est entrain de tout faire pour chercher d’autres bailleurs afin de combler le déficit de cette réduction de la contribution de l’UE à l’AMISOM.

8. Aux militaires de la FDN, le MDNAC leur recommande de ne pas prêter oreille aux détracteurs qui cherchent à diviser les membres du corps par tous les moyens y compris des propos véhiculés dans l’opinion à travers les différents canaux de communication. De continuer à vaquer quotidiennement à leurs nobles missions en toute tranquillité conformément à la loi et en respectant les ordres de l’hiérarchie.

Fait à Bujumbura, le 22 Avril 2016
Gaspard BARATUZA
Colonel
Porte Parole MDNAC

Retour
Discours: President et autres

Statement by H.E. M. Ambassador Alain Aimé NYAMITWE, Minister of External Relations and International Cooperation of the Republic of Burundi

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves