AUJOURD'HUI
353
SEMAINE DERNIERE
2326
PAGES VUES
176686
TOTAL VISITES
138780

Bilan trimestriel du ministère en charge de la sécurité publique dans le domaine de la sécurité et la lutte contre la corruption

Bujumbura, 13 avril 2016 : Le ministre de la Sécurité publique, le commissaire de police chef Alain Guillaume Bunyoni a animé mardi une conférence de presse au cours de laquelle il a brossé le bilan des réalisations de son ministère dans le domaine de la sécurité au cours des trois derniers mois. Les actions qui sont en train d’être menées pour combattre la corruption au sein de ce ministère ont également fait
l’objet de la conférence, a-t-on constaté sur place.

En effet, a-t-il précisé, la situation sécuritaire évolue positivement à travers tous le pays et la population vaque normalement aux activités quotidiennes. Ainsi, le ministre se réjouit du démantèlement de 28 groupes des criminels qui se livraient au cours des quatre derniers mois à des jets de grenades dans certains coins de la ville de Bujumbura.

Au total, a-t-il dit, 115 grenades ont été lancées et ont occasionné la mort de 45 personnes. Le ministre indique néanmoins que 115 terroristes ont été appréhendés au cours des opérations qui ont été menées par les forces de l’ordre au moment où 35 autres se sont rendus. Ces derniers, a-t-il dit, ont révélé à la police nationale toutes les informations nécessaires en rapport avec le fonctionnement de ces mouvements
des criminels, ajoutant qu’il se réjouit de leur contribution au renforcement de la paix et de la sécurité.

Au cours de cette période, le ministère de la Sécurité publique note 117 fusils et 5000 minutions de différents calibres, 121 grenades, 60 bombes de mortiers 60 et plusieurs effets militaires et policiers qui ont été saisis.

Au chapitre des actions qui sont en train d’être menées pour lutter contre la corruption, le ministre Bunyoni a entre autres parlé des séances de sensibilisation sur la lutte contre ce fléau ayant été organisées à l’intention des policiers de toutes les catégories et à travers tous les commissariats de police, la réduction de points de contrôle sur les axes routiers, la centralisation de l’enregistrement des plaintes au niveau des commissariats, l’installation des affiches interdisant la corruption dans tous les commissariats de police.

Le ministre a annoncé aussi, la production des permis de conduire biométriques qui commence au mois de mai 2016 et l’ouverture du numéro vert qui va permettre aux responsables du ministère d’être informé sur les cas de corruption en temps réel. Par ailleurs, au cours des visites guidées dans les services clefs du ministère en charge de la sécurité publique, les professionnels des médias ont été informés qu’un délai de deux à trois jours suffit actuellement pour avoir un document de voyage à la police de l’Air, des Frontières et des Etrangers (PAF) contrairement aux années antérieures où les demandeurs de ces documents pouvaient facilement passer trois semaines sans être servis.

Abp-info

Retour
Discours: President et autres

DECLARATION DE S.E VESTINE NAHIMANA AMBASSADEUR DU BURUNDI LORS DE LA 15ÈME SESSION DE L’ASSEMBLÉE DES ÉTATS PARTIES AU STATUT DE ROME

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves