AUJOURD'HUI
169
SEMAINE DERNIERE
2097
PAGES VUES
128467
TOTAL VISITES
106481

Visite du deuxième vice-président de la République au port de Rumonge

RUMONGE, 7 avril 2016 : Le deuxième vice-président de la République du Burundi, M Joseph Butore a effectué une visite au port de Rumonge ce 7 avril 2016. L’objet de cette visite était de se rassurer davantage si le port de Rumonge reste un outil socio-économique sur lequel le Burundi peut continuer à compter. Le constat est que le port de Rumonge reste attractif pour les opérateurs économiques des pays de la sous-région et continue à contribuer dans le développement socio-économique du pays, malgré quelques contraintes. Des travaux de modernisation et d’amélioration de la capacité d’accueil du port de Rumonge sont en cours de réalisation.

Selon le 2ème vice-président de la République, le port de Rumonge est un outil stratégique pour l’économie du pays étant donné qu’il sert d’échanges commerciaux entre le Burundi, la République démocratique du Congo, la Tanzanie et la Zambie sans oublier les échanges des marchandises entre le sud du pays et les autres localités du pays qui se servent de la voie maritime comme une autre alternative dans l’importation et l’exportation de leurs marchandises. Ce port sert également dans le transport des personnes entre les quatre pays de la sous-région et les provinces côtières du lac Tanganyika. Toutefois ce port connaît des problèmes qui empêchent la maximisation de son rendement. Il s’agit entre autres des contraintes liées à la gestion et l’administration selon les standards légaux. En effet depuis sa création dans les années 1960, le port de Rumonge a été toujours géré par l’administration communale.

Aujourd’hui, alors que la gestion des ports revient à l’autorité maritime portuaire et ferroviaire, une direction du ministère des Transports, l’administration communale manifeste la volonté de toujours percevoir des redevances sur les usagers du port et cette situation crée un climat de méfiance entre les deux parties.

A cet effet, les agents de l’autorité maritime se plaignent qu’ils ont des difficultés dans la mise en oeuvre des missions de ce port. L’autre problème est lié à la présence d’un marché à l’intérieur de ce port alors que le code de navigation et des transports lacustres est clair, l’autorité maritime se plaint que le contrôle des usagers de ce port n’est pas assuré et que l’administration communale s’oppose à la délocalisation de ce marché qui ne répond pas aux normes internationales. A noter également que les infrastructures du port de Rumonge sont vétustes.

Toutefois la modernisation et la réhabilitation de ces infrastructures est en cours. Les travaux d’installation de nouveaux bureaux et des équipements modernes pour le personnel de l’OBR et AMPF et les services d’hygiène sont avancés, tout comme la construction d’un ponton d’accostage et le raccordement en eau et électricité.

Abp-info

Retour
Discours: President et autres

MESSAGE TO THE NATION BY HE PIERRE NKURUNZIZA ON THE OCCASION OF THE 1ST ANNIVERSARY OF HIS INAUGURATION

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves