AUJOURD'HUI
150
SEMAINE DERNIERE
2163
PAGES VUES
127949
TOTAL VISITES
105660

Burundi – Japon : Le PAM et le gouvernement japonais viennent en aide aux populations burundaises affectées par la crise

Bujumbura, 31 mars 2016 (DWG) : Le gouvernement du Japon vient d’accorder une contribution de 2,65 millions de dollars américains au Programme Alimentaire Mondial (PAM) pour fournir une assistance alimentaire et nutritionnelle immédiate à 53.500 personnes affectées par la crise socio-politique en cours au Burundi.

Selon un communiqué de presse émanant du PAM, cette agence des Nations Unies va utiliser cette contribution pour assister les personnes vulnérables en insécurité alimentaire et affectées par la crise postélectorale en province Rumonge dans le sud du pays. Les bénéficiaires seront constitués de 6.700 familles qui recevront une assistance alimentaire les aidant à satisfaire leurs besoins alimentaires immédiats
ainsi que 20 000 femmes enceintes et allaitantes et des enfants âgés de moins de 2 ans qui recevront des produits nutritionnels spéciaux pour prévenir la malnutrition aiguë.

« Nous remercions vivement le gouvernement Japonais pour cette contribution qui va aider à sauver des vies de ces personnes qui ne peuvent pas se procurer une nourriture suffisante à cause de cette crise qui perdure », indique le communiqué, citant Jacques Roy, Directeur et Représentant du PAM au Burundi qui ajoute que le taux de malnutrition est déjà alarmant au Burundi et que cette contribution qui arrive à point nommé, va aider son agence à renforcer son soutien pour les plus vulnérables – les enfants et les mères, a-t-il ajouté.

Selon le même communiqué, le PAM a déjà fourni une assistance alimentaire d’urgence à 100 000 personnes dans les provinces Kirundo et Makamba, grâce aux contributions d’autres donateurs. Cependant, ces contributions étaient limitées et n’avaient pas permis d’étendre l’assistance à la province Rumonge jusqu’à ce jour.

Le gouvernement Japonais, à travers sa mission diplomatique accréditée au Burundi, indique qu’il veut apaiser les souffrances de la population. “ Comme la malnutrition affecte le développement futur, une réaction rapide est cruciale », précise le communiqué, citant Tomio Sakamoto, Chargé d’Affaires à l’ambassade du Japon. Il ajoute, citant la même source, que l’un des objectifs principaux du gouvernement du Japon est d’améliorer la sécurité humaine, y compris la mise en oeuvre de mesures visant à lutter contre l’insécurité alimentaire chez les personnes les plus vulnérables, comme stipulé dans la Déclaration de Yokohama adoptée pendant la Conférence Internationale sur le Développement en Afrique (TICAD V) de Tokyo.

Le PAM, note le même communiqué, est la plus grande agence humanitaire qui lutte contre la faim dans le monde, fournissant de la nourriture dans des situations d’urgence, et travaillant avec les communautés pour améliorer la nutrition et bâtir la capacité à résister aux chocs. Chaque année, il assiste près de 80 millions de personnes dans 75 pays. Il travaille au Burundi depuis 1968.

En 2016, cette agence des Nations Unies envisage de soutenir environ 1,6 million de gens au Burundi, y compris à travers l’assistance aux personnes affectées par la crise socio-politique liée aux élections générales de 2015, les interventions nutritionnelles pour les personnes malnutries, les cantines scolaires, l’assistance alimentaire aux personnes victimes des chocs climatiques, ainsi que l’autonomisation des communautés pour la création des actifs productifs et l’amélioration de la production agricole. Les personnes assistées comprennent aussi les réfugiés provenant de la RDC et les personnes vulnérables vivant dans des institutions sociales.

Quant à la coopération économique du Japon avec le Burundi, elle a commencé, selon le même communiqué, dans les années 1970, et, depuis lors, le Japon a déjà fourni plus de 300 millions de dollars américains en soutien au Burundi. Ce soutien était particulièrement dirigé vers le domaine du transport, soutien matériel et technique à l’Office des Transports en Commun (OTRACO), l’agriculture et les services sociaux de base y compris les soins de santé. En plus du soutien bilatéral, la coopération multilatérale par le biais des organisations internationales constitue une part importante de la contribution japonaise.

Abp-info

Retour
Discours: President et autres

MESSAGE TO THE NATION BY HE PIERRE NKURUNZIZA ON THE OCCASION OF THE 1ST ANNIVERSARY OF HIS INAUGURATION

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves