AUJOURD'HUI
55
SEMAINE DERNIERE
2661
PAGES VUES
171206
TOTAL VISITES
136513

Trois nouvelles inédites décrochent le Prix Michel Kayoya, édition 2015

Bujumbura, 21 mars 2016 : L’ambassade de France au Burundi, en collaboration avec l’Institut français du Burundi (IFB) et le journal Iwacu, ont organisé samedi le 19 mars 2016, au 6ème jour de la semaine de la Francophonie, la présentation du recueil Prix Michel Kayoya (PMK), édition 2015. Les activités se sont déroulées au Centre de l’enseignement des langues du Burundi (CELAB) situé au campus Mutanga de l’Université du Burundi, a-t-on constaté sur place.

Pour l’édition 2015, parmi les textes envoyés par les concourants, trois ont retenu l’attention du jury notamment "L’espoir de la Fleur de Dieu" de Mlle Joëlla Sayubu, "Foetus 4G" de Jean Claude Ndayifukamiye et "Tribulations d’un enfant du pays" écrit par Alex Derrick Matabaro ".

Elève au Lycée international de Gitega et âgée de 19 ans, Joëlla Sayubu est la plus jeune lauréate du PMK depuis son lancement en 2009. Lectrice assidue de l’alliance Franco-burundaise de Gitega, sa passion précoce pour une littérature et l’écriture présage un avenir artistique très heureux. La nouvelle qu’elle a écrite fait écho de la crise qui endeuille le Burundi depuis avril 2015. Dans cette même nouvelle, la femme semble prendre le devant de la scène.

Le texte de Ndayifukamiye primé en seconde position est, selon le jury, presque original et rédigé à la manière d’un nouveau roman. Au final, ce texte interroge le destin de l’humain. Quant à la dernière nouvelle de Matabaro, le tragique de la trame et le réalisme des mots renvoient à la douloureuse histoire de la région des Grands lacs, a-t-on indiqué.

Au total, 24 nouvelles inédites, avaient été soumises à un jury composé principalement de M. Martin Ntirandekura, Philologue, Mme Stéphanie Soleansky, directrice-ajointe de l’IFB et M. Thierry Manirambona, poète et enseignant au Lycée du Saint-Esprit de Bujumbura et lauréat du PMK en 2010.

Les cérémonies étaient rehaussées par la présence de Cédric Armand chef de « Promotion de la langue française au Burundi et son intégration à l’Union africaine et Mme Geneviève Von Rossum, conseillère de la coopération et d’action culturelles et directrice de l’IFB.

Notons que Michel Kayoya (de 1934 à 1972) était un prêtre auteur de deux oeuvres à savoir, "Entre deux mondes" (1970) et "Sur les traces de mon père" (1971), une oeuvre publiée une année avant sa mort survenue en 1972. Le PMK rend hommage à la fiction littéraire, à travers des nouvelles, a-t-on signalé.

Abp-info

Retour
Discours: President et autres

DECLARATION DE S.E VESTINE NAHIMANA AMBASSADEUR DU BURUNDI LORS DE LA 15ÈME SESSION DE L’ASSEMBLÉE DES ÉTATS PARTIES AU STATUT DE ROME

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves