AUJOURD'HUI
246
SEMAINE DERNIERE
2341
PAGES VUES
177476
TOTAL VISITES
139045

Burundi – Mines Evaluation 2014 et planification 2015 du programme sectoriel Bonne gouvernance dans le secteur extractif

Source : Agence Burundaise de Presse

Bujumbura, 10 déc 2014 : Le ministère de l’Energie et des Mines, en collaboration avec l’ONG allemande GIZ, a organisé ce mardi 09 déc, dans le cadre du programme sectoriel Bonne gouvernance dans le secteur extractif « GeRI », un atelier de deux jours d’évaluation 2014 et planification 2015.

Le ministre de l’Energie et des Mines, M. Côme Manirakiza a rappelé que le gouvernement du Burundi, à travers le ministère de l’Energie et des Mines, a conclu un contrat pour exécuter le projet GeRI en février 2014. Selon le ministre Manirakiza, il est attendu cinq résultats à la fin du projet, à savoir que le ministère de l’Energie et des Mines actualise régulièrement ses informations et ses connaissances sur les gisements de la matière première du pays. Aussi, les concessions minières sont gérées à l’aide d’un cadastre minier informatisé.

En outre, le ministère de l’Energie et des Mines effectue, de façon autonome, des évaluations socio-économiques et écologiques des projets dans le secteur minier. L’autre résultat est qu’il existe une politique et une stratégie pour le secteur extractif, élaborées en concertation avec toutes les parties prenantes. Enfin, le Burundi est candidat à l’Initiative de transparence dans l’industrie extractive (ITIE). Le module appuyé par l’ONG GIZ a comme objectif de réglementer le secteur minier burundais conformément aux principes de la Bonne gouvernance, a précisé le ministre Manirakiza.

Par rapport à cet objectif, a-t-il expliqué, le ministère de l’Energie et des Mines a effectué, de façon autonome, trois évaluations économiques et sociales de projets dans le secteur minier. Un guide des investissements dans ce secteur est mis à jour. La politique et la stratégie élaborée satisfont à l’attente des parties prenantes oeuvrant dans le secteur, et le Burundi a franchi les quatre étapes requises pour déposer la demande de candidature à l’ITIE, a-t-il indiqué. M. Côme Manirakiza a fait remarquer que sur le programme fixé en octobre 2013, des efforts doivent être encore consentis pour couvrir toutes les activités planifiées pour le projet.

L’ambassadeur d’Allemagne au Burundi a, pour sa part, souligné que le programme GeRI est l’un des programmes importants de la coopération germano-burundaise. Le secteur minier dispose d’un grand potentiel pour le développement du Burundi, a-t-il dit. C’était d’ailleurs dans le cadre de la coopération germano-burundaise des années 90 que ce potentiel a été analysé à travers entre autre l’évaluation des gisements miniers, a-t-il rappelé, tout en faisant remarquer que la crise des années 90 n’a pas permis d’exploiter le potentiel identifié.

Pour contribuer à l’exploitation de ce secteur, la coopération allemande est revenue au Burundi avec deux programmes, dont un programme régional de soutien à la CIRGL, et un programme GeRI, a-t-il dit. Quatre facteurs semblent avoir un impact important sur le développement du secteur minier burundais à savoir les connaissances profondes sur le potentiel des gisements, l’équilibre des intérêts de l’Etat et ceux des investisseurs, la transparence et la redevabilité dans le secteur, la lutte contre l’extraction et l’exploitation illégales des ressources naturelles, a-t-il souligné.

L’ambassadeur d’Allemagne au Burundi a rappelé que l’objectif de leurs activités est de permettre au secteur minier au Burundi et dans la région de servir au développement et non pas au conflit et de faire profiter à la population et non à quelques individus.

Retour
Discours: President et autres

DECLARATION DE S.E VESTINE NAHIMANA AMBASSADEUR DU BURUNDI LORS DE LA 15ÈME SESSION DE L’ASSEMBLÉE DES ÉTATS PARTIES AU STATUT DE ROME

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves