AUJOURD'HUI
96
SEMAINE DERNIERE
2630
PAGES VUES
174174
TOTAL VISITES
137890

Un militaire rwandais arrêté au Burundi pour espionnage

Bujumbura, 14 mars 2016 : Cyprien Rucyahintare, un militaire rwandais en activité au camp Gabiro, près de la frontière avec le Burundi, a été arrêté par les forces de l’ordre ce lundi le 7 mars courant sur la colline Rushenya en commune Giteranyi, province Muyinga (nord-est) alors qu’il effectuait une mission d’espionnage pour le compte de son pays.

En effet, le caporal Cyprien Rucyahintare, détenu au Service national des renseignements (SNR), a indiqué à la presse samedi le 12 mars qu’il a été arrêté par la population de Giteranyi alors qu’il était porteur d’un message de son pays aux soeurs de la paroisse de Ruzo leur demandant d’abriter 200 rebelles qui viendraient mener des attaques contre le Burundi dans les prochains jours.

L’espion Rucyahintare n’en était pas à sa première mission du même genre car sa première entrée clandestine au Burundi date du 23 juin 2015. A cette date, a-t-il révélé, il était venu exfiltrer par bateau, via le lac Rweru, les militaires putschistes qui ont tenté de renverser les institutions burundaises au mois de mai dernier et qui se sont réfugiés au Rwanda voisin en passant par la localité de Kobero. La seconde mission d’espionnage consistait à inventorier les positions militaires burundaises et faire des attentats au nord du Burundi, sur sa frontière avec le Rwanda, a-t-il indiqué, tout en précisant que toutes ces missions d’espionnage lui avaient été confiées par le colonel Kazabiza en charge d’entraînements militaires au camp Gabiro et qui se trouve être le cousin du général putschiste Godefroid Niyombare.

L’espion Rucyahintare a également révélé à la presse que des Burundais subissent des entraînements militaires dans bon nombre de camps militaires rwandais situés près de la frontière avec le Burundi et qu’ils mèneront des attaques dans moins de cinq mois. Il a aussi fait savoir que trois autres espions rwandais sont sur place à Bujumbura et qu’une autre équipe de renfort arrivera incessamment pour la même mission d’espionnage dans notre pays.

Le porte-parole de la Police nationale, le commissaire Pierre Nkwirikiye, a indiqué que la loi relative à ce genre d’acte et surtout commis par un militaire étranger sera appliquée, tout en faisant savoir que l’espion ne s’est pas rendu volontairement aux forces de l’ordre, mais qu’il a été capturé.

Retour
Discours: President et autres

DECLARATION DE S.E VESTINE NAHIMANA AMBASSADEUR DU BURUNDI LORS DE LA 15ÈME SESSION DE L’ASSEMBLÉE DES ÉTATS PARTIES AU STATUT DE ROME

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves