AUJOURD'HUI
169
SEMAINE DERNIERE
2097
PAGES VUES
128467
TOTAL VISITES
106481

POURQUOI LA POLITIQUE NATIONALE D’INDUSTRIALISATION AU BURUNDI ?

Dans le cadre du suivi des directives du Gouvernement prévues par les documents de politique : la Vision Burundi 2025 et le Cadre Stratégique de Lutte contre la Pauvreté (C.S.L.P. II), le Ministère du Commerce, de l’Industrie et du Tourismea organisé ce 24 février 2016 au Royal Palace Hôtelun atelier d’échanges sur le Projet de Politique Nationale d’Industrialisation.

L’étude a été financée par le P.N.U.D. et est conçue pour être le principal outil de planification et d’orientation du Gouvernement .Un des piliers de cette nouvelle politique est l’élargissement de la base productive par l’industrialisation liée en partie à la transformation des produits agricoles et des produits miniers ainsi qu’au développement de l’industrie des services connexes.

Le Cadre Stratégique de Lutte contre la Pauvreté (C.S.L.P.II) plaide pour :

  • une forte promotion du renforcement des activités industrielles notamment à travers la restructuration et la relance des activités industrielles,
  • le développement des filières,
  • le développement de l’artisanat, et
  • le renforcement du cadre légal et institutionnel.

L’objectif ultime du Gouvernement est de bâtir un secteur industriel dynamique qui va occuper une place de plus en plus prépondérante dans l’économie du pays et dans le système productif national en tant qu’élément puissant de :

  • restructuration de l’économie,
  • création de nouveaux emplois non agricoles,
  • désengorgement du secteur agricole sursaturé,
  • vecteur de progrès technique et d’innovation, ainsi
  • que d’outil d’une croissance forte et durable.

Pour réussir un tel pari, la Politique d’industrialisation et sa stratégie reconnaissent que leur mise en œuvre sera largement entreprise au niveau national et que son succès dépendra du niveau de collaboration entre le Gouvernement, le secteur privé, la société civile, les syndicats et les partenaires au développement.

La stratégie d’industrialisation est fondée sur trois piliers :

  • L’industrialisation comme champion de la transformation économique et technologique ;
  • la compétitivité au niveau national et régional de l’entreprise ou de l’industrie et qui sert de processus actif pour traduire l’avantage comparatif en un avantage concurrentiel ; et
  • le soutien de l’intégration régionale pour le développement industriel et la prospérité économique de l’ensemble des États membres.

La transformation à long terme de l’économie du pays nécessitera des modifications qualitatives et quantitatives ciblées dans la structure industrielle, de son environnement favorable et l’interdépendance avec d’autres secteurs afin de maximiser la valeur ajoutée directe et indirecte dans le secteur industriel au sens large afin d’inclure les services d’appui connexes.

Ce faisant, l’industrialisation devra se situer dans la dynamique globale de :

  • La compétitivité,
  • la qualité des produits ; ainsi que
  • la flexibilité de répondre à la dynamique de la demande interne et externe.

Les retombées positives de l’industrialisation stimuleront l’emploi et accroîtront sensiblement le niveau de revenu.

Cependant, le Burundi est mis au défi de renforcer sensiblement sa compétitivité afin de compléter son avantage comparatifdans la production et les exportations qui sont pour l’essentiel des produits primaires. L’action devrait donc cibler la compétitivité des entreprises et de l’économie en général.Ce qui suppose une augmentation des investissements et une amélioration de la productivité de la main d’œuvre et du capital, visant à accélérer la dynamique de la croissance et d’améliorer l’avantage comparatif et concurrentiel de l’économie.

La Stratégie de l’industrialisation du Burundi devra mettre l’accent sur :

  • La création d’un environnement macroéconomique stable ;
  • Le rôle crucial du gouvernement comme acteur de développement dans la mise en place d’un environnement favorable aux affaires et la mise en œuvre du développement industriel ;
  • La collaboration étroite entre le Gouvernement, le secteur privé, la société civile, les partenaires au développement et les investisseurs potentiels ;
  • La mise en place des avantages attractifs des investisseurs (Zone franche, la zone Economique spéciale, etc….) ;
  • La promotion du secteur privé et la reconnaissance de son rôle central en tant que moteur de l’industrialisation et en particulier la contribution des Petites et Moyennes Entreprises au développement national et à la croissance ;
  • La productivité des facteurs de production comme mesure clé du processus de développement et de transformation ;
  • La mise à jour de la technologie des unités de production pour faciliter, créer l’emploi et assurer la compétitivité ;
  • Le soutien de la politique de diversification et le développement les liens interindustriels ;
  • la promotion de l’interdépendance économique régionale ;
  • L’importance cruciale de coordination et interfaçage des efforts de développement industriel national et régional ;
  • assurer la maximisation des gains ;
  • la durabilité environnementale et sociale, en tenant compte les impacts envisagés de l’industrialisation sur le changement climatique et l’adoption de technologies et modalités qui améliorent l’efficacité des ressources et la réduction des déchets ;
  • la reconnaissance du rôle des TIC comme un élément déclencheur et comme un catalyseur de l’industrialisation et la nécessité d’intégrer les TIC dans le processus de transformation socio-économique.

L’essence de la transformation est la diversification par la mise à niveau des entreprises et le fait de gravir les échelons de la technologie. L’industrialisation réussie sera atteinte en faisant mieux les choses et différemment.

Retour
Discours: President et autres

Statement by H.E. M. Ambassador Alain Aimé NYAMITWE, Minister of External Relations and International Cooperation of the Republic of Burundi

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves