AUJOURD'HUI
1
SEMAINE DERNIERE
2326
PAGES VUES
175731
TOTAL VISITES
138428

La CVR entame sa phase opérationnelle

Bujumbura, 10 mars 2016 : Le lancement de la phase opérationnelle de la Commission Vérité et Réconciliation (CVR) a eu lieu vendredi 4 mars 2016 à Kayanza (nord du Burundi), Mme Clotilde Niragira, le secrétaire général de la CVR a organisé ce jeudi 10 mars 2016, une conférence de presse à la présidence de la République du Burundi au cours de laquelle elle a présenté les activités de la CVR en cette phase qui consiste en la concrétisation des 5 missions de la CVR. Elle a indiqué que la première phase était une phase préparatoire qui a occupé l’année 2015.

La 2ème phase, a-t-elle expliqué, va consister à concrétiser les 5 missions de la CVR. D’abord, la CVR va établir la vérité sur tout ce qui s’est passé pendant les crises qu’a connues le Burundi depuis le 1er juillet 1962 jusqu’en 2008 date de signature de cessez le feu avec le FNL, dernier groupe rebelle. La CVR se rendra compte des violations des droits humains et des violations des droits humanitaires internationaux qui se sont commises pendant cette période.

Le 2ème programme, a dit Mme Niragira, sera de qualifier les crimes commis. La CVR va analyser si ce sont des crimes de guerre, des crimes contre l’humanité, des assassinats ou d’autres qualifications.

Le 3ème programme sera celui de publier les listes des victimes, les listes des personnes assassinées ou disparues, les listes des présumés auteurs de ces assassinats et les listes des personnes qui ont pu sauver des vies humaines.

Le 4ème programme est le programme politique en vue d’avoir une société apaisée. Selon Mme Clotilde Niragira, C’est un programme de promotion du pardon, de la réconciliation, de la réparation ou rétablissement de la dignité des victimes. Mme Clotilde Niragira a signalé que le 5ème programme sera la proposition des réformes des institutions pour contribuer à la réécriture de l’histoire pour que les Burundais aient une même lecture de l’histoire du Burundi.

Le dernier travail sera alors la publication des recommandations en rapport avec la vérité découverte, en rapport avec les différentes réformes proposées pour garantir une paix durable et en rapport aux qualifications, à la nature, aux contextes et aux causes de ces violations.

La secrétaire général de la CVR a ajouté qu’à côté de ces programmes, la CVR va faire une sensibilisation de la population par rapport à ses missions, à ses prérogatives et aux modalités quant à l’exécution de ces missions. Il a informé que cette sensibilisation a déjà commencé notamment avec la communauté universitaire, celle de Gitega et celle de Ngozi, puis suivra les associations des jeunes, les confessions religieuses, les administratifs de la base au sommet, les médias, les partis politiques ainsi que les autres couches de la société burundaise.

Elle a signalé que le rapport sera transmis au gouvernement, au parlement et aux Nations-unies qui vont l’exploiter et s’entendre sur la suite à donner. Elle a rappelé que tout ce travail se fera en 4 ans mais que si ce temps expire avant que le travail ne soit terminé, la CVR aura la latitude de demander une prolongation.

Retour
Discours: President et autres

DECLARATION DE S.E VESTINE NAHIMANA AMBASSADEUR DU BURUNDI LORS DE LA 15ÈME SESSION DE L’ASSEMBLÉE DES ÉTATS PARTIES AU STATUT DE ROME

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves