AUJOURD'HUI
57
SEMAINE DERNIERE
2094
PAGES VUES
128211
TOTAL VISITES
106046

La justice au cœur de l’économie nationale

Bujumbura, 24 février 2016 (DWG) : Le Ministre de la Justice et Garde des Sceaux, Madame Aimée Laurentine KANYANA, accompagné par le Président de la Cour Suprême et son vice-président, l’Inspecteur général de la Justice, le Directeur des titres fonciers, le président de la Cour d’Appel de Bujumbura ainsi que les présidents des tribunaux de Commerce et du travail, a rencontré ce Vendredi 19 Février 2016 à l’Hôtel Source du Nil de Bujumbura, les responsables du secteur bancaire.

Deux points étaient inscrits à l’ordre du jour à savoir :

La problématique de recouvrement des créances compromises par les banques et établissements financiers et la situation des dossiers pendants devant la justice, le deuxième point concerne les dossiers d’indemnisation des parties qui ont eu gain de cause dans les affaires les opposants aux banques.

Les responsables du secteur bancaire ont exprimé leurs préoccupations liées notamment à la lenteur des dossiers de recouvrement de leurs créances devant les services judiciaires, la complicité de certains juges dans l’octroi des indemnisations exorbitantes, etc.

Quant aux responsables des services judiciaires présents, ils ont avoué que tout n’est pas rose dans leurs services. Cependant, ils perdent la boussole à cause de certains représentants des banques qui, dans un premier temps, sont des demandeurs actifs et dans un deuxième temps, se transforment en avocats des débiteurs.

Pour le Ministre de la Justice et Garde des Sceaux, le temps n’est pas de se jeter des responsabilités. La réunion a été organisée dans le but d’assainir la situation qui n’est pas du tout bonne. Elle a embrayé en disant que chacun doit garder à l’esprit que la Justice est au cœur de l’économie nationale. Pour ce, chaque doit faire une introspection pour méditer sur sa responsabilité dans la société.

A ce propos, plusieurs recommandations ont été formulées notamment : Initier toutes réformes nécessaires afin de mettre la transparence dans la gestion des dossiers pendants devant la justice ; assurer un suivi régulier des dossiers pendants devant les instances judiciaires, entretenir une collaboration des responsables du secteur bancaire et des services judiciaires ou juridiques ; mettre en exécution les décisions judiciaires ayant déjà acquises l’autorité de la chose jugée, etc.

En clôturant la réunion, le Ministre de la Justice et Garde des Sceaux a invité chaque responsable dans son secteur à respecter la loi qui gouverne toute situation.

Retour
Discours: President et autres

Statement by H.E. M. Ambassador Alain Aimé NYAMITWE, Minister of External Relations and International Cooperation of the Republic of Burundi

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves