AUJOURD'HUI
89
SEMAINE DERNIERE
2761
PAGES VUES
172729
TOTAL VISITES
137114

Stratégie de lutte contre la corruption à l’OBR 2012-2017

Bujumbura, 23 février 2016 : Le ministre des Finances, du Budget et de la Privatisation, M. Tabu Abdallah Manirakiza, a procédé, ce mardi 23 février, au lancement officiel de la stratégie de lutte contre la corruption à l’Office burundais des recettes (OBR) pour la période de 2015- 2017.

Dans son discours, le ministre Manirakiza a souligné que la mise en oeuvre de cette stratégie serait difficile si l’OBR ne balaye pas devant sa propre maison. D’où, la lutte contre la corruption doit être une réalité devant les contribuables, de sorte que ces derniers se réjouissent de la qualité des services de l’OBR. Selon Abdallah Manirakiza, le document qui a été rendu officiel servira de guide pour une meilleure collaboration entre l’OBR et ses partenaires, et du travail bien fait naîtront les recettes nécessaires pour le paiement des salaires, la construction des infrastructures sociales et bien d’autres programmes visant le développement du pays. En élaborant sa propre stratégie de lutte contre la corruption, la direction de l’OBR s’est inspirée du document de la stratégie nationale de Bonne gouvernance et de Lutte contre la corruption, a déclaré le Commissaire général de l’OBR, M. Domitien Ndihokubwayo, qui a souligné que le but visé est d’atteindre une meilleure performance dans la collecte des recettes.

Le commissaire général de l’OBR a profité de cette occasion pour faire un point de presse sur le recrutement en cours à cet office, en soulignant que cette activité commence à poser des remous. Il s’agit de 130 employés qui seront recrutés au cours de cette année 2016 en vue d’améliorer les prestations, étant donné que le personnel s’avère insuffisant, surtout à l’intérieur du pays. Ce responsable de l’OBR a promis que ce recrutement se fera dans la transparence, suivant le règlement d’ordre intérieur, et que l’on tiendra compte des résultats du test pour sélectionner les candidats à garder.

Selon cette source, les personnes intéressées par cette offre sont invitées à ignorer la voie des intermédiaires et à savoir qu’aucune forme de corruption ne pourra intervenir dans la sélection des dossiers. Ce qui se dit n’est pas toujours ce qui se fait, a-t-il insisté, en faisant remarquer qu’aucune influence extérieure n’aura de place et que l’OBR souhaite que soient recrutés ceux qui se défendront par le test.

Abp-info

Retour
Discours: President et autres

DECLARATION DE S.E VESTINE NAHIMANA AMBASSADEUR DU BURUNDI LORS DE LA 15ÈME SESSION DE L’ASSEMBLÉE DES ÉTATS PARTIES AU STATUT DE ROME

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves