AUJOURD'HUI
126
SEMAINE DERNIERE
2061
PAGES VUES
129163
TOTAL VISITES
107052

Burundi – ONU : L’ONU est engagée à faciliter un règlement pacifique de la crise burundaise, selon Ban Ki-moon

Bujumbura, 23 fév 2016 : A la fin de sa mission de deux jours au Burundi, le secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies (ONU), M. Ban Ki-moon a déclaré mardi, à Bujumbura, que l’ONU fera tout son possible pour faciliter un règlement pacifique de la crise burundaise.

M. Ban Ki-moon, qui s’exprimait au cours d’un point de presse conjoint avec le président de la République du Burundi, M. Pierre Nkurunziza, après leur entretien, a dit que sa visite au Burundi intervient au moment où le pays est en crise. Il a précisé que les discussions ont été sincères et productives.

« Nous ne permettrons pas que le pays sombre. Nous avons évoqué les problèmes que traverse le pays, et nous sommes prêts à lui apporter notre aide et appuyer ses efforts dans le cadre d’un partenariat renforcé », a souligné le secrétaire général de l’ONU.

Les deux personnalités ont aussi abordé les moyens qui pourraient être mis en oeuvre à cette fin. D’après Ban Ki-moon, la société burundaise est très ébranlée et plus de 240.000 personnes sont refugiés à l’étranger. La crise a également de graves incidences socio-économiques sur une population déjà appauvrie et vulnérable.
« Il faudra toute la détermination collective de tous les Burundais et de leurs partenaires régionaux et internationaux pour remettre le pays sur la voie de la paix, du développement et de la réconciliation. Telle est l’aspiration du peuple burundais, tel est le futur qu’il mérite. Il n’y a pas de temps à perdre », a martelé M. Ban Ki-moon. Il a en outre indiqué que M. Nkurunziza lui a annoncé ce matin une prochaine libération de 1.200 prisonniers.

Le président Nkurunziza a, pour sa part, déclaré qu’il est très satisfait de cette visite du secrétaire général de l’ONU au Burundi. Au cours de l’entretien, il a apprécié les mesures prises par l’ONU dont la résolution 2248 du conseil de sécurité de l’ONU. Cette organisation a été toujours près des Burundais et même au moment des accords de paix. D’après le chef de l’Etat burundais, la résolution a beaucoup aidé pour que tout le monde comprenne que le Burundi est un pays indépendant et souverain, qui doit continuer à s’affirmer et à se construire. Il a rappelé les bonnes relations de partenariat qui ont toujours existé entre le Burundi et l’ONU dans toutes les situations et dans divers domaines. Il est revenu sur la contribution du Burundi dans les activités de maintien de la paix en Somalie, en République Centrafricaine, en Côte d’Ivoire, au Soudan et ailleurs dans le monde.

Les deux interlocuteurs ont en outre échangé sur le respect des droits de l’homme, la lutte contre le terrorisme, la pauvreté et la mise en oeuvre des projets que le pays s’est fixés, avec l’appui des partenaires, y compris l’ONU, afin de continuer à construire un pays stable, de paix et de sécurité. Le président Nkurunziza a demandé à l’ONU d’appuyer dans la conduite du dialogue inter burundais en cours, en précisant que le Burundi et l’ONU s’entendent sur cette question. Il s’est réjoui de la présence et de la collaboration avec le conseiller spécial du secrétaire général de l’ONU dans divers domaines pour trouver des solutions aux problèmes du pays. Enfin, il a demandé à l’ONU de l’aider pour la normalisation des relations entre le Burundi et le Rwanda, précisant que le Burundi a des preuves des relations de mauvaise cohabitation du Rwanda.

Retour
Discours: President et autres

Statement by H.E. M. Ambassador Alain Aimé NYAMITWE, Minister of External Relations and International Cooperation of the Republic of Burundi

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves