AUJOURD'HUI
55
SEMAINE DERNIERE
2661
PAGES VUES
171206
TOTAL VISITES
136513

Burundi – USA : Les Etats-Unis félicitent le chef de l’Etat burundais pour sa dernière intervention publique

BUJUMBURA, 22 fév 2016 : L’envoyé spécial des Etats-Unis dans la région des Grands lacs, Thomas Perriello, a félicité dimanche le président burundais, Pierre Nkurunziza, pour sa dernière intervention publique en province Cibitoke (ouest du Burundi) dans laquelle il a fermement condamné la rhétorique "violente" et "haineuse".

Dans un communiqué de presse publié dimanche après avoir assisté à cette déclaration publique du président Nkurunziza faite à l’issue des travaux communautaires pour ériger les fondations d’une nouvelle école locale, M. Perriello a précisé que les Etats-Unis ont aussi accueilli favorablement le fait que des sanctions exemplaires seront appliquées aux auteurs d’un tel langage.

"Les Etats-Unis apprécient également la déclaration publique du président Nkurunziza selon laquelle tous les Burundais, y compris ceux qui ont fui le pays, doivent participer au dialogue politique inclusif afin de tracer le chemin de la paix pour le Burundi", insiste le communiqué. Les Etats-Unis ont également salué la décision gouvernementale autorisant la réouverture de deux chaînes de radios privées, Isanganiro et Rema-FM.

M. Perriello a en outre demandé que cette réouverture soit accordée à toutes les stations de radios privées au Burundi et que soient établies les conditions favorables pour le retour des journalistes indépendants.

Pour lui, les prochains déplacements au Burundi du secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies (ONU), Ban Ki-moon, et d’une délégation de plusieurs chefs d’Etat africains mandatés par l’Union africaine (UA), prévus respectivement du 22 au 23 février, et du 24 au 25 février à Bujumbura, "attestent l’importance de faire rapidement un pas vers la réconciliation de tous les Burundais, indépendamment de leur orientation politique". La restauration de la paix nécessite un avancement immédiat, a-t-il martelé.

Le gouvernement américain a instamment demandé au gouvernement burundais de faire en sorte qu’au cours de cette période de valse diplomatique où il recevra des délégations de très haut niveau de l’ONU et de l’UA avant le sommet de la Communauté d’Afrique de l’Est (CAE) du 29 février prochain, de "ne pas rater cette occasion pour aller de l’avant sur la voie de la restauration de l’espace démocratique, de permettre l’entrée d’observateurs indépendants de l’UA, et de se mettre d’accord sur la reprise du dialogue régional". Pour M. Perriello, le temps est venu au Burundi, de "prendre des mesures concrètes" pour restaurer à la fois l’esprit et la lettre de l’accord d’Arusha pour la paix et la réconciliation au Burundi (AAPRB).

Source : abp-info

Retour
Discours: President et autres

DECLARATION DE S.E VESTINE NAHIMANA AMBASSADEUR DU BURUNDI LORS DE LA 15ÈME SESSION DE L’ASSEMBLÉE DES ÉTATS PARTIES AU STATUT DE ROME

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves