AUJOURD'HUI
21
SEMAINE DERNIERE
2748
PAGES VUES
172031
TOTAL VISITES
136803

Prochaine mission d’information interparlementaire de l’UIP et de la CIRGL dans la région

Bujumbura, 19 février 2016 (DWG) : Des parlementaires de l’Union interparlementaire (UIP) et du forum des parlementaires des pays de la Conférence internationale sur la région des Grands lacs (CIRGL) effectueront du 22 au 24 février une visite de travail dans le but d’évaluer la situation politique et sécuritaire au Burundi.

Selon le porte-parole de l’Assemblée nationale, M. Karenga Ramadhan qui s’exprimait au cours d’un point de presse organisé ce vendredi 19 février à Bujumbura, cette mission d’information interparlementaire s’entretiendra avec le président de l’Assemblée nationale, le président du Sénat, les parlementaires, certains membres du gouvernement, les responsables des formations politiques et des confessions religieuses ainsi que les représentants résidents des institutions du système des Nations Unies, de l’Union africaine et de la CIRGL.

La délégation de l’UIP et de la CIRGL aura également des entretiens avec les principaux acteurs politiques et sociaux et l’opportunité d’assister à l’une des sessions publiques de dialogue entre les Burundais pour s’informer de la réalité sur le terrain.
Du 25 au 27 février, la délégation sera à Kampala en Ouganda où elle aura des entretiens avec le président Yoweri Kaguta Museveni, facilitateur dans la crise inter-burundaise, sur l’évolution de cette initiative de la Communauté Est-Africaine (EAC).

Dans le communiqué n°1 de ce nouveau service de porte-parole, l’Assemblée nationale du Burundi réaffirme son rôle de premier plan dans la résolution des difficultés sociopolitiques que traverse le pays. Elle affirme aussi sa reconnaissance de la volonté de l’Union interparlementaire et de la CIRGL de soutenir les diverses initiatives en vue de la restauration de la paix durable au Burundi en favorisant la mise en place d’une action de médiation parlementaire.

La chambre basse du parlement burundais insiste en outre sur l’engagement des autorités burundaises dans la promotion du dialogue inclusif, à travers la mise en place des institutions et autres cadres de concertation, notamment la Commission Vérité et Réconciliation (CVR), la Commission nationale de dialogue inter-burundais (CNDI) et le Bureau de l’ombudsman.

L’Assemblée nationale souligne son engagement à tout faire pour encourager le dialogue d’autant plus que la démocratie et le dialogue sont les seules voies capables de résoudre les problèmes des Burundais. Elle demande à la population de garder confiance en leurs élus et de consolider la paix.

« Soucieux de préserver et de consolider les progrès accomplis depuis la mise en place d’un réel système démocratique de gouvernance politique dans le pays, l’Assemblée nationale du Burundi rassure la population, dans toutes ses composantes, que lesdites institutions ne ménageront aucun effort pour pérenniser la paix et la stabilité par cette voie de dialogue inter-Burundais et de réconciliation nationale », a précisé M. Karenga. Un appel a été lancé aux députés de l’Alliance des indépendants « Mizero y’Abarundi » qui n’ont pas encore siégé depuis la nouvelle législature 2015-2020 à se mettre au travail pour l’intérêt de tous.

Abp-info

Retour
Discours: President et autres

DECLARATION DE S.E VESTINE NAHIMANA AMBASSADEUR DU BURUNDI LORS DE LA 15ÈME SESSION DE L’ASSEMBLÉE DES ÉTATS PARTIES AU STATUT DE ROME

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves