AUJOURD'HUI
169
SEMAINE DERNIERE
2097
PAGES VUES
128467
TOTAL VISITES
106481

Le 2ème vice-président préoccupé par la diminution de rentrées générées par l’exploitation des minerais

Bujumbura, 12 février 2016 : Le 2ème vice président de la République du Burundi, M. Joseph Butore a réuni ce jeudi 11 février 2016 les différents intervenants dans le domaine des minerais en vu d’être éclairé sur les causes des diminutions des rentrées des revenus provenant de l’exploitation des minerais, a-t-on constaté sur place dans une salle de la deuxième-vice présidence de la République.

Alors que l’Etat a tout fait pour réformer le secteur des mines en mettant en avant la bonne gouvernance et la transparence en ce qui concerne l’exploitation et la commercialisation des minerais en mettant même en place le code minier pour réglementer le secteur minier, le 2ème vice président s’étonne que les rentrées vont en décroissant.

Les chiffres qui montrent comment les minerais sont commercialisés ces dernières années vont en décroissant. Prenant l’exemple de l’or, il a montré qu’en 2013, 2823 kg d’or ont été exportés d’après les chiffres à la disposition de l’Etat. En 20014, ils étaient 649,72 kg et en 2015, 411 kg ont été exportés, cela étonne car l’Etat avait tout fait ces dernières années pour réformer ce secteur minier comme prévu dans la vision 2025.

Prenant l’exemple de 2012, Joseph Butore a indiqué que les chiffres montrent que le secteur minier a généré 1.700.000 dollars américains alors que les chiffres de 2015 montrent seulement 900.000 dollars américains, ce qui atteste que les rentrées vont en décroissant alors que les chercheurs disent que le Burundi est gorgé de minerais.
Il a mentionné qu’en République démocratique du Congo voisin du Burundi, il y a beaucoup de minerais. Le problème d’insécurité qui y régnait a poussé les autres pays de la sous région à se mettre ensemble et faire un accord sur l’exploitation des minerais dans la transparence. Le Burundi a alors mis en place des règlements permettant la mise en place de cet accord.

M. Butore a signalé que l’Etat a le droit d’avoir des dividendes provenant de ce secteur. C’est pour cela qu’il avait invité les représentants du ministère de l’Energie et des Mines à commencer par le ministre lui-même, le ministre des Finances, le premier-vice gouverneur de la Banque de la République du Burundi (BRB), le commissaire général de l’Office burundais des recettes (OBR), le représentant des services aéroportuaires, les commerçants des minerais et d’autres. Cette réunion a alors pour objectif de laisser tout le monde s’exprimer, et voir où réside le problème et trouver des solutions appropriées.

Abp-info

Retour
Discours: President et autres

Statement by H.E. M. Ambassador Alain Aimé NYAMITWE, Minister of External Relations and International Cooperation of the Republic of Burundi

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves