AUJOURD'HUI
46
SEMAINE DERNIERE
1986
PAGES VUES
129385
TOTAL VISITES
107232

Conférence conjointe sur les changements climatiques

Bujumbura, 11 février 2016 : La présidence de la République du Burundi a organisé, jeudi 11 février 2016 à Bujumbura, une conférence de presse hebdomadaire pour s’exprimer sur les changements climatiques ainsi que les mesures que la population peut appliquer pour que les dégâts soient minimisés.

Ladite conférence a été animée conjointement par le ministère de l’Environnement, de l’Eau, de l’Aménagement du territoire et de l’Urbanisme, la Croix rouge du Burundi et l’Institut géographique duBurundi (IGEBU).

Dans son mot luminaire, Mme Bernadette Hakizimana, qui avait représenté le ministre, a fait savoir que depuis les années 1990, les changements climatiques ont commencé à se manifester ici au Burundi mais les impacts n’étaient pas aussi lourds qu’aujourd’hui. Depuis le mois de janvier 2016 à février, on remarque des pluies abondantes mêlées à de vents violents qui ont causé pas mal de dégâts tant humains que matériels où il y a eu des personnes mortes car leurs maisons ont été emportées par des glissements de terrains, d’autres blessées et d’autres sont pour le moment sans abri, a-t-elle ajouté.

Selon Mme Hakizimana, les Burundais doivent agir car le Burundi a des outils de travail pour faire face à ces défis. C’est dans cette optique qu’en vue de réduire et atténuer les impacts en matière de changements climatiques, le gouvernement burundais envisage planter des arbres sur une superficie de 4000 ha par an mais si on parvient à avoir l’aide des partenaires, il souhaiterait faire la même activité sur une
superficie de 8000 ha par an, a-t-elle poursuivi.

A la question des dégâts causés par les sachets comme la dégradation du sol, le bouchage des caniveaux, etc, Mme Hakizimana a appelé les Burundais à changer les attitudes et comportements et les invite à retrouver leur culture d’employer les paniers traditionnels. Dans le secteur de l’agriculture, la même personnalité appelle les Burundais à tracer des courbes antiérosives sur les terrains en pente.

Quant à M. Vénérand Nzigamasabo, qui avait représenté la Croix rouge du Burundi, depuis le mois de septembre 2015 jusqu’en janvier 2016, le bilan des dégâts causés par les catastrophes dus aux changements climatiques s’élèvent à 31 personnes mortes emportées par les pluies et l’effondrement des maisons, 56 personnes blessées, 1610 maisons écroulées, 33 écoles détruites, 6906 ha de champs et 43 ponts détruits.

Abp-info

Retour
Discours: President et autres

Statement by H.E. M. Ambassador Alain Aimé NYAMITWE, Minister of External Relations and International Cooperation of the Republic of Burundi

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves