AUJOURD'HUI
55
SEMAINE DERNIERE
2661
PAGES VUES
171206
TOTAL VISITES
136513

La sécurité n’est pas bonne dans certaines localités de la province Bujumbura

Bujumbura, 10 février 2016 : Une réunion du comité provincial mixte de sécurité en province Bujumbura (ouest du Burundi) a été tenue mardi le 9 février à Bujumbura par le conseiller principal du gouverneur de province, M. Dieudonné Ndikumana pour analyser la situation sécuritaire qui a prévalu du 1er au 7 février 2016.

La sécurité est relativement bonne en province Bujumbura, selon Jean Marie Vianney Hitimana, commissaire de police en province Bujumbura, qui a néanmoins signalé la présence des bandits armés surtout dans les communes Kabezi, Kanyosha et Mutimbuzi. Il a précisé qu’à Muyira, sur la colline Mirama en commune Kanyosha, un ménage a été attaqué le 5 février par des bandits armés qui ont emporté une somme d’argent de 800.000 FBu. La même nuit, une personne a été tuée par balle par des personnes en tenues militaires non encore identifiées, et un panneau solaire et sa batterie d’une valeur de deux millions de FBu ont été volés dans un ménage de Rubirizi en commune Mutimbuzi, où même deux boutiques ont été pillées à Tenga.
M. Hitimana a également parlé de cinq bombes et des roquettes, en mauvais état, qui ont été trouvées le 2 février par la police à Kabezi en zone Ramba sur la colline Mena.

Des crépitements d’armes ont été entendus dans la nuit du 3 au 4 février à Isare en zone Kibuye, sur la colline Sagara, mais aucun dégât n’a été signalé. La même source a en outre indiqué qu’en date du 7 févier, un enfant a été blessé lors d’une attaque perpétrée dans un ménage par des bandits armés.

Par ailleurs, un glissement de terrain survenu le 6 févier à Gakungwe en commune Kabezi a fait un mort et un blessé. Des cas de viol des enfants dans les communes Mutimbuzi et Isare font parler d’eux, selon les sources policières, qui indiquent qu’une fillette de 7 ans a été violée à Gatumba par une personne connue sous le sobriquet de Bebeto. Ce dernier est actuellement dans les mains de la police, tandis que l’enfant a été conduite au centre Seruka sous prise en charge médicale. Une autre source d’insécurité est liée aux conflits fonciers récurrents, surtout en commune Mutimbuzi.
La redynamisation des comités mixtes de sécurité sur les collines a été recommandée au cours de la réunion, précise-t-on.

Abp-info

Retour
Discours: President et autres

DECLARATION DE S.E VESTINE NAHIMANA AMBASSADEUR DU BURUNDI LORS DE LA 15ÈME SESSION DE L’ASSEMBLÉE DES ÉTATS PARTIES AU STATUT DE ROME

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves