AUJOURD'HUI
1
SEMAINE DERNIERE
2326
PAGES VUES
175731
TOTAL VISITES
138428

Information et appropriation du projet de développement des compétences à la vie courante

Bujumbura, 1er févriel 2016 : Le Réseau burundais antidrogue et ses méfaits (RAM) a organisé les 28 et 29 janvier, au chef-lieu de la commune Rugombo en province Cibitoke (nord-ouest), un atelier d’information et d’appropriation du projet de développement des Compétences à la vie courante (CVC) chez les jeunes et adolescents, à l’intention des représentants des associations de jeunes, des organisations de la société civile, des confessions religieuses et des administratifs, a-t-on constaté sur place.

Ce projet vise à donner une formation plus solide et concrète basée sur les compétences à la vie courante (CVC) et leur application dans les différents aspects de la vie pratique, a-t-on appris. Pour la présidente du RAM, Mme Alice Kanyamuneza, les principales composantes des compétences de la vie courante sont notamment la connaissance de soi, les relations personnelles avec l’entourage et la prise de décision.

En effet, la connaissance en soi signifie savoir ce dont on est capable, connaître son identité et sa position dans la communauté pour bâtir la confiance en soi, l’amour propre, et se fixer des objectifs qui guident l’action. Elle permet de vivre mieux avec ses émotions et son stress, avec une résilience face aux problèmes, a-t-on appris.

Trois conditions sont requises pour les relations personnelles, notamment se conformer aux normes de la société et se mettre dans la vie de l’autre afin de comprendre et vivre dans la communauté de façon harmonieuse. La 2ème condition est de reconnaître et résister aux pressions des pairs et des adultes. Les jeunes doivent savoir négocier dans leurs relations quotidiennes. L’autre condition est d’utiliser leurs compétences pour plaider, négocier et gérer les conflits.

Quant à la prise de décision, les relations positives doivent être bâties sur la base d’un esprit critique et créatif pour se conformer aux problèmes et aux menaces afin de prendre de bonnes décisions. Une présentation d’une nouvelle approche CVC appropriée aux jeunes et adolescents en vue de prévenir le VIH/Sida et les grossesses précoces en milieu scolaire a été aussi faite.

Abp-info

Retour
Discours: President et autres

DECLARATION DE S.E VESTINE NAHIMANA AMBASSADEUR DU BURUNDI LORS DE LA 15ÈME SESSION DE L’ASSEMBLÉE DES ÉTATS PARTIES AU STATUT DE ROME

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves