AUJOURD'HUI
126
SEMAINE DERNIERE
2061
PAGES VUES
129163
TOTAL VISITES
107052

La CNIDH préoccupée par la situation des droits de l’Homme au Burundi

Bujumbura, 14 décembre 2015 (DWG) : La Commission nationale indépendante des droits de l’Homme au Burundi (CNIDH) vient de rendre public une déclaration à travers laquelle elle exprime sa préoccupation par rapport à la situation des droits de l’ Homme au Burundi suite surtout au regain de la violence politique marquée par des actes portant atteintes à la vie, les plus récents étant les attaques ayant visé au moins trois camps militaires de l’armée burundaise en mairie de Bujumbura et à Mujejuru en commune Mugongo-Manga dans la province de Bujumbura, le 11 décembre 2015 , ayant occasionné au moins 87 personnes tuées ainsi qu’au moins 45 autres arrêtées.

La CNIDH condamne avec énergie ces attaques ainsi que tout autre acte visant à porter atteinte à la vie ou à la sécurité des autres personnes, civiles, policiers ou militaires, précise le même communiqué. La CNIDH attire l’attention de la jeunesse dans toute sa diversité pour se méfier des promesses surréalistes, des cadeaux empoisonnés et autres astuces à caractère nocifs de certains politiciens qui ne visent rien d’ autre qu’à atteindre leurs ambitions politiques quel que soit le prix à payer par la nation, les familles ou les individus. La CNIDH appelle cependant les jeunes, toutes catégories confondues, à faire montre de maturité, de patience et de capacité de surmonter les pièges politiques ou sociaux en faisant appel à leur intelligence, leur sagesse grandissante, les valeurs qu’ils ont apprises dès le bas âge et notamment les valeurs d’unité, d’humanité, de solidarité, de respect de la vie et d’amour du travail.

L’organisation encourage les corps de défense et de sécurité à continuer à faire preuve de professionnalisme, d’impartialité et de hauteur surtout face à des actes de provocation sans nom. Ils doivent continuer à bien cadrer leur réponse face à ce genre d’attaques et éviter des victimes innocentes au sein de la population, précise le communiqué. La CNIDH encourage le gouvernement à maintenir la porte profondément ouverte pour le dialogue politique, tout en prenant des mesures qui s’imposent en vue d’assurer la sécurité et le respect des droits de l’Homme.

Par ailleurs, la CNIDH encourage les autorités judiciaires à maintenir l’élan et à se prononcer le plus rapidement possible dans toutes les affaires liées à la violence politique pendantes devant les instances judicaires. La CNIDH demande enfin à la communauté internationale à lancer un message clair et sans équivoque condamnant toute atteinte aux droits de l’Homme en général comme moyen de revendication politique, et à dire à toute personne qui se rendrait coupable d’actes de violation grave des droits de l’Homme qu’elle devra en répondre devant la justice.

Abp-info

Retour
Discours: President et autres

Statement by H.E. M. Ambassador Alain Aimé NYAMITWE, Minister of External Relations and International Cooperation of the Republic of Burundi

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves