AUJOURD'HUI
21
SEMAINE DERNIERE
2748
PAGES VUES
172031
TOTAL VISITES
136803

Burundi – Sécurité La PNB fait le point sur la saisie des armes

Bujumbura, 12 déc (DWG) : Le porte-parole de la Police nationale du Burundi (PNB), OPC1 Pierre Nkurikiye, a indiqué jeudi, au cours d’une conférence de presse organisée par le service de communication de la présidence de la République, que la PNB a saisi mercredi, dans les enceintes de Saga plage, un lieu touristique situé au bord de lac Tanganyika, plusieurs armes et munitions, ainsi qu’un véhicule transformé, destiné à les transporter pour les faire entrer au Burundi, à partir du pays voisin, le Rwanda. Des enquêtes sont en cours pour en savoir plus sur ce transport, a indiqué Nkurikiye, signalant que la PNB a arrêté le transporteur des objets saisis.

Par ailleurs, d’après Nkurikiye, cinq fusils de type kalachnikov ont été saisis mercredi à la 15ème avenue de la zone Cibitoke où des policiers avaient été attaqués à la grenade par des malfaiteurs armés. Le porte-parole de la PNB a regretté que des civils aient été tués pendant que la police se défendait.

Le porte-parole de la PNB a également laissé entendre que l’opération de désarmement forcé de la population civile se poursuit normalement et que les résultats sont satisfaisants. Au cours de la période du 8 novembre au 2 décembre, les forces de sécurité ont saisi 70 fusils de différentes sortes dont 48 kalachnikovs, 43 grenades, cinq roquettes, quatre bombes mortiers 60, ainsi que 3.791 cartouches de différents types dont 2482 de kalachnikov ainsi que 21 chargeurs garnis.

Malgré cette saisie d’armes, le constat est que, selon lui, des armes illégalement détenues continuent à être utilisées pour commettre des crimes ignobles, surtout dans la capitale Bujumbura, où quelques criminels armés, qui usent parfois des méthodes terroristes, lancent des grenades et tirent sur la population dans les bistrots et bars, ou font des contacts avec les membres des forces de l’ordre en pleine exercice de leur mission légale de sécurisation des personnes et de leurs biens.

Malgré cela, a-t-il dit, « la situation est globalement bonne sur toute l’étendue du territoire, contrairement aux propos de certains médias occidentaux qui décrivent une situation alarmante au Burundi ». M. Pierre Nkurikiye a également rejeté la responsabilité de la PNB en ce qui concerne l’arrestation, la semaine dernière, d’une trentaine de jeunes gens dans la localité de Cibitoke et dont on n’a plus de nouvelles depuis lors. « Ce n’est pas seulement la police qui arrête des gens », a indiqué Nkurikiye, précisant qu’en cas d’une arrestation quelconque, il faut se rassurer de l’auteur de cette arrestation.

Par ailleurs, les policiers sont accusés de tous les maux, a-t-il dit, signalant toutefois que plus de 200 policiers ont été emprisonnés pour avoir commis des bavures. Le porte-parole de la police a également démenti les informations faisant état de la désertion, ces derniers jours, de plusieurs policiers. Il a par ailleurs indiqué que depuis la crise électorale déclenchée en avril dernier par la candidature contestée du président Nkurunziza, 39 policiers sont morts, tués par des « criminels armés ». Il a promis que la police va continuer à sécuriser la population, surtout en ces moments de fêtes de fin d’année.

Abp-info

Retour
Discours: President et autres

DECLARATION DE S.E VESTINE NAHIMANA AMBASSADEUR DU BURUNDI LORS DE LA 15ÈME SESSION DE L’ASSEMBLÉE DES ÉTATS PARTIES AU STATUT DE ROME

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves