AUJOURD'HUI
52
SEMAINE DERNIERE
2167
PAGES VUES
128006
TOTAL VISITES
105760

Célébration du 71ème anniversaire de l’aviation civile

Bujumbura, 7 déc (DWG) : L’Autorité de l’aviation civile au Burundi (AACB) a célébré ce lundi le 71ème anniversaire de l’aviation civile internationale, les activités ayant été ouvertes par le ministre des Transports, des Travaux publics et de l’Equipement, M. Jean Bosco Ntunzwenimana.

Ces cérémonies ont été marquées par des discours et des matchs opposants les différentes équipes aéroportuaires dans les trois disciplines, à savoir le football, le basketball et le volleyball.

Selon le directeur général de l’AACB, M. Emmanuel Habimana, l’aviation joue un rôle important dans le développement socio-économique des Etats. En effet, a-t-il dit, cette journée permet aux cadres et agents de l’AACB, de voir comment parfaire leur implication dans leur mission de mettre au service du pays un réseau de transport rapide et capable de les connecter aux coins les plus reculés du monde. En plus de l’obligation de la mondialisation, l’enclavement géographique du Burundi rend ce besoin encore plus vital, a-t-il noté.

Pour la période de 2015-2018, le thème choisi par le conseil de l’Organisation de l’aviation civile internationale est « Travailler ensemble pour qu’aucun pays ne soit à la traîne », thème qui, selon M. Habimana, peut être localement changé en « Travailler ensemble pour qu’aucun acteur ne soit laissé derrière ». Parlant des performances, il a indiqué que pendant la période de 2005 à 2014, le taux moyen de croissance des passagers embarqués à l’aéroport international de Bujumbura était de 8,8 % par an, au moment où le taux de croissance mondiale oscille autour de 4,6%.

Par ailleurs, il a souligné qu’il y a un besoin de réhabilitation du piste d’atterrissage des voies de circulation et du tarmac de l’aéroport qui manifeste des signes d’usure, étant donné qu’ils ont dépassé leur durée de vie. Il a en effet fait savoir qu’une nouvelle aérogare est nécessaire pour pouvoir contenir tous les espaces et locaux exigés par les normes internationales et résoudre les problèmes d’exiguïté et d’usure.

Pour sa part, le ministre en charge du Transport a rappelé que le Burundi est enclavé et qu’il ne peut, de ce fait, survivre économiquement sans un transport aérien régulier et fiable. Ce genre de transport est important dans la création d’emplois directs et indirects, a-t-il indiqué, précisant que le gouvernement encourage toutes les entreprises de transport aérien, à savoir les compagnies aériennes, à se déployer sur l’aéroport international de Bujumbura pour contribuer au désenclavement et au développement économique et social du Burundi.

Le président du comité des compagnies aériennes a, quant à lui, parlé des défis, notamment celui lié à la crise économique mondiale. Aujourd’hui, les moments difficiles que traverse le Burundi ont contraint certaines compagnies de revoir à la baisse leur fréquence, a-t-il dit. Il a toutefois indiqué qu’il reste optimiste quant à la reprise de l’allure normale. Le comité qu’il représente est par ailleurs prêt à faire des propositions pour gérer la place aéroportuaire qui devient de plus en plus exigüe.

Abp-info

Retour
Discours: President et autres

MESSAGE TO THE NATION BY HE PIERRE NKURUNZIZA ON THE OCCASION OF THE 1ST ANNIVERSARY OF HIS INAUGURATION

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves