AUJOURD'HUI
169
SEMAINE DERNIERE
2097
PAGES VUES
128467
TOTAL VISITES
106481

Evaluer l’impact du projet « Emplois Jeunes Ruraux (EJR) »

Bujumbura, 09 décembre 2015 (DWG) : Le Ministère de la Fonction Publique, du Travail et de l’Emploi (MFPTE) en collaboration avec le PRODEFI/FIDA a organisé en dates du 24 au 25 novembre 2015, au chef lieu de la Province de Ngozi, un atelier d’évaluation de l’Impact du projet « Emplois Jeunes Ruraux (EJR) » dans la promotion de l’Entrepreneuriat des jeunes ruraux. Les provinces de Ngozi et de Bubanza ont été choisies comme provinces pilotes et ce projet a débuté en juin 2013 dans les communes pilotes de Ngozi, Gashikanwa, Bubanza et Gihanga.

Le Gouverneur de la province de Ngozi Monsieur NDUWIMANA Albert, dans son mot d’accueil, a vivement remercié le Gouvernement du Burundi et le Ministère en charge de l’Emploi d’avoir adopté la Politique Nationale de l’Emploi pour trouver solution aux problèmes épineux du chômage. Il a remercié également le MFPTE et le PRODEFI d’avoir choisi la Province de Ngozi comme province pilote.

Le représentant du Coordonateur National du PRODEFI dans cet atelier Monsieur NDUWIMANA Benoit s’est énormément réjouit de l’état d’avancement du projet. Il a fait savoir que depuis le lancement dudit projet en juin 2013 jusqu’à la date de l’atelier, vingt deux mille quatre vingt neuf (22.089) emplois permanents et saisonniers sont déjà crées et, parmi les 22.089 emplois, 10.152 emplois sont permanents dans les deux provinces pilotes. Il a en outre rappelé que l’objectif du PROJE PRODEFI est la création de vingt mille (20.000) emplois jusqu’en 2016.

Dans son discours d’ouverture, Monsieur NZAMBIMANA Didace, l’Assistant du Ministre de la Fonction Publique, du Travail et de l’Emploi représentant le Ministre dignement empêché a remercié en premier lieu les autorités de la province de Ngozi qui ont accepté d’accueillir cet atelier. En deuxième lieu étaient remerciés le FIDA et le PRODEFI d’avoir initié ce projet dans le secteur agricole où il ya beaucoup de filières à exploiter pour la création des micros-entreprises.

Faisant savoir que la pauvreté et le chômage des jeunes ont été ces dernières années, une grande préoccupation du Gouvernement et ses partenaires, l’Assistant du Ministre a signalé que des mesures ont été prises pour relever ces défis, et que ce sont des mesures incitant le secteur privé à multiplier des petites et moyennes entreprises. Etant donné que c’est en milieu rural où sont trouvés multiples potentialités pour promouvoir l’emploi, l’Assistant du Ministre a informé à l’audience que la Politique Nationale de l’Emploi adoptée par le Gouvernement du Burundi en novembre 2014 met l’accent particulier sur l’employabilité des jeunes ruraux, ce qui limitera la migration des jeunes vers les centres urbains à la recherche des emplois.

Ainsi, les autres secteurs porteur comme l’énergie et mines, les travaux publics, l’environnement, et d’autres sont appelés à emboiter le pas du secteur agricole afin d’intégrer dans leur projets de développement des infrastructures d’intérêt communautaires, une composante de « création d’emploi des jeunes ruraux » comme ça se fait dans les autres pays. Il a terminé son discours en conseillant aux jeunes chercheurs d’emplois de ne jamais sous estimer aucun emplois, de se faire inscrire, à l’Observatoire Local de l’Emploi et de la Formation (OLEF) pour avoir une carte de chercheur d’emploi. Les OLEFs sont les démembrements de l’OBEM (Office Burundais de l’Emploi et de la Main d’œuvre) à Ngozi et à Bubanza. Il leur a également conseillé de changer de mentalités et de créer leurs propres emplois en développant une culture entrepreneuriale comme pas mal de jeunes l’ont déjà compris et certains sont déjà devenus des entrepreneurs et donnent aussi des emplois.

Pendant l’atelier, les participants ont pu bénéficier des présentations diverses et variées des différents acteurs en matière de création d’ emplois en l’occurrence le BBIN (Burundi Business Incubator), du Micro finance UCODE, du Centre de Renforcement d’Innovation et de Formation, etc. Les jeunes entrepreneurs ont également fait des témoignages tout en remerciant énormément le MFPTE et le PRODEFI pour avoir initié le projet EJR, car les formations et les conseils leur attribués par le CRIF et le BBIN sont à l’origine de leurs réussites.

Nous terminons en précisant que le projet EJR qui se déroule actuellement dans les quatre communes (Ngozi, Gashikanwa, Bubanza et Gihanga) des Provinces pilotes de Ngozi et Bubanza est déjà étendu dans les régions de l’Imbo et du Kumoso et les autres provinces du pays pourront suivre.

Retour
Discours: President et autres

Statement by H.E. M. Ambassador Alain Aimé NYAMITWE, Minister of External Relations and International Cooperation of the Republic of Burundi

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves