AUJOURD'HUI
246
SEMAINE DERNIERE
2341
PAGES VUES
177476
TOTAL VISITES
139045

Consultations entre l’Union Européenne et le gouvernement du Burundi à Bruxelles en Belgique

Bujumbura, 9 2015 (DWG) : C’est ce 8 décembre 2015 qu’ont débutées les consultations entre l’Union Européenne et le gouvernement du Burundi à Bruxelles en Belgique. La délégation burundaise est conduite par le Chef de la diplomatie burundaise Alain Aimé Nyamitwe. Selon Philippe Nzobonariba Secrétaire général et porte-parole du Gouvernement, l’Union Européenne a des inquiétudes sur un certains nombre de points.

Cette organisation s’inquiète notamment sur la réouverture éventuelle des médias privés et le règlement régissant la la presse. En deuxième lieu, l’Union Européenne cherche des clarifications sur ce que gouvernement du Burundi est en train de faire pour faire respecter la liberté d’exercice de la profession des journalistes ainsi que la liberté d’action des organisations de la société civile et les droits de l’homme. Une autre inquiétude de l’Union Européenne est à propos de la gestion des affaires judiciaires en cours. Cette organisation s’inquiète également sur les suites judiciaires des cas de prisonniers arrêtés lors des manifestations que le gouvernement qualifie d’insurrection puisque marquées par des violences. Quant au sixième point, l’Union Européenne parle de l’état d’avancement sur les enquêtes menées sur les allégations de tortures et d’éventuelles exécutions extrajudiciaires.. Le septième point concerne l’état d’avancement de la tenue du dialogue politique inter burundais avec la facilitation des Etats de l’Afrique de l’Est et l’UA.

L’Union Européenne voudrait également avoir des éclaircissements sur la poursuite du désarmement avec l’appui des observateurs internationaux ainsi que le démantèlement de toutes les organisations armées, autres que l’armée et la police. Le dernier point est à propos de la mise en œuvre d’un plan de sortie de la crise qui serait entendu pour que cette crise soit levée.

Le porte-parole du Gouvernement du Burundi Philippe Nzobonariba fait savoir que ces consultations s’inscrivent dans le cadre des accords signés à Cotonou entre les pays réunis au sein de l’Afrique-Caraïbes Pacifique (ACP) et l’Union Européenne.

Retour
Discours: President et autres

DECLARATION DE S.E VESTINE NAHIMANA AMBASSADEUR DU BURUNDI LORS DE LA 15ÈME SESSION DE L’ASSEMBLÉE DES ÉTATS PARTIES AU STATUT DE ROME

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves