AUJOURD'HUI
52
SEMAINE DERNIERE
2167
PAGES VUES
128006
TOTAL VISITES
105760

L’API a déjà délivré 298 certificats d’éligibilité aux avantages du Code des investissements depuis sa création en 2009

BUJUMBURA, 23 nov 2015 : L’Agence burundaise de promotion des investissements (API) a organisé ce lundi 23 novembre 2015 à l’hôtel Sun Safari Club, un atelier d’échange et de réflexion avec des investisseurs qui ont reçu les avantages du code des investissements.

A cette occasion, le directeur de l’API, M. Antoine Kabura a indiqué que depuis sa création le 19 Octobre 2009 jusqu’aujourd’hui, l’Agence de promotion des investissements a déjà délivré 298 certificats d’éligibilité aux avantages du Code des investissements.

Cependant, a-t-il reconnu, le flux d’information ou tout simplement les relations de l’API avec ces investisseurs certifiés n’ont pas été efficaces alors que l’API a besoin de connaître régulièrement les problèmes qui touchent l’investissement afin de proposer au gouvernement les réformes qu’il faut, dans le but d’accroître l’activité du secteur privé et le volume des investissements directs étrangers.

La secrétaire permanente du ministère des Finances, du Budget et de la Privatisation, Mme Marie Salomé Ndabahariye qui a ouvert officiellement cet atelier a rappelé que c’est dans le but d’améliorer le climat des affaires et de promouvoir les investissements locaux et étrangers que le Burundi a promulgué en 2008 un Code des investissements. Ce Code a stimulé l’investissement en accordant des avantages fiscaux et douaniers non-discriminatoires tant pour les nationaux que pour les étrangers, a-t-il ajouté.

Elle s’est réjoui que pour le récent classement « Doing Business » au niveau de l’Afrique sub-saharienne, le Burundi a gardé sa première place pour l’indicateur création d’entreprise ; 8ème position pour l’indicateur Transfert de propriété ; 17ème place pour deux indicateurs, Protection des actionnaires minoritaires et Payements des taxes ainsi que la 27ème place pour deux indicateurs à savoir le Commerce transfrontalier et l’Exécution des contrats. Elle a ajouté que le Burundi a également enregistré une nette amélioration et a progressé d’une place pour l’indicateur Raccordement à l’électricité au niveau mondial et a gardé un meilleur classement pour l’indicateur création d’entreprise avec sa 19ème place.

Parlant des cas inventoriés sur le terrain par l’API, Dieudonné Murengerantwari a signalé que l’API a remarqué des changements du secteur d’activité, le non respect des prescriptions de la contre-expertise sur l’environnement, les chantiers à grande envergure qui n’étaient pas assurés, le détournement des biens exonérés surtout les matériaux de construction, la difficulté de trouver des financements immédiats et suffisants auprès des banques locales notamment le manque de devises, la concurrence déloyale due aux fraudes de tous genre et d’autres.

Dans ses perspectives d’avenir, l’API a signalé qu’elle poursuivra les reformes visant à améliorer le climat des affaires notamment en mettant en place une zone économique spéciale (ZES) et la mise en place d’un centre d’incubation pour les jeunes entrepreneurs.

Abp-info

Retour
Discours: President et autres

Statement by H.E. M. Ambassador Alain Aimé NYAMITWE, Minister of External Relations and International Cooperation of the Republic of Burundi

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves