AUJOURD'HUI
272
SEMAINE DERNIERE
2167
PAGES VUES
128169
TOTAL VISITES
105980

COMMUNIQUE DE PRESSE DU GOUVERNEMENT DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI SUITE A L’ATTAQUE PERPETREE CONTRE LES BATIMENTS RELIGIEUX DU CENTRE JEUNE KAMENGE DANS LA NUIT DU 26 AU 27 OCTOBRE 2015

1. Dans la nuit du 26 au 27 octobre 2015 de 20h00 à 21h30, un groupe de criminels armés non encore identifié venu du quartier de Cibitoke, un des bastions de l’insurrection qui a marqué la période pré électorale a attaqué le Centre Jeunes KAMENGE par des grenades et des tirs de fusils de types divers. Une roquette a même été lancée, endommageant ainsi fortement la toiture de cet établissement religieux qui, en même temps, abrite la résidence du Président de la Commission Vérité et Réconciliation, Monseigneur Jean Louis NAHIMANA.

2. La violence et l’acharnement des assaillants contre le logement des prêtres de ce centre et plus particulièrement celui de Monseigneur Jean Louis NAHIMANA prouvent la détermination de ce groupe de s’attaquer et à en finir avec la vie de ces serviteurs de Dieu en général et particulièrement à celle du Président de la Commission Vérité Réconciliation « CVR », du fait que c’est sa chambre qui a été particulièrement visée et à l’arme lourde.

3. Cette attaque contre la résidence des religieux à Kamenge constitue la deuxième, après celle menée le 07 septembre 2014 à la Paroisse Guido Maria CONFORTI, communément appelée chez BUYENGERO et qui a coûté la vie à trois religieuses, sœurs italiennes, laquelle a été suivie par des manipulations médiatiques visant à faire endosser la responsabilité de l’assassinat aux services de sécurité publique avant même la clôture des enquêtes.
Le Gouvernement salue l’intervention rapide des forces de l’ordre pour éviter le pire et les encourage à continuer leur noble mission avec le même professionnalisme et la même efficacité.

4. Le Gouvernement de la République du Burundi condamne avec sa plus grande énergie cette attaque contre une cible civile et pacifique, ainsi que toutes les autres sauvageries et criminalités enregistrées ces derniers jours dans différents quartiers de la Capitale, essentiellement ceux qui ont été des bastions de l’insurrection criminelle qui a caractérisé la période pré électorale.
Cette barbarie ne peut trouver aucune justification et doit être condamnée par toute la communauté internationale.
5. Le Gouvernement voudrait rassurer la communauté tant nationale qu’internationale, particulièrement certains partenaires bilatéraux ayant des liens historiques avec le Burundi, que la mission de la Commission Vérité et Réconciliation qui semble inquiéter les acteurs et auteurs des différents drames qui ont endeuillé le Burundi ne s’inscrit pas dans la logique d’une vérité vengeresse, mais plutôt réconciliatrice. Il n’y a donc pas de raison de s’en inquiéter jusqu’à s’en prendre à la tête de cette Commission.

6. Le Gouvernement invite donc une fois de plus tous ceux qui, soutiennent moralement, financièrement et en armes ces groupes terroristes naissants partenaires nationaux ou étrangers, d’arrêter ces manœuvres combien dangereuses qui, comme le Gouvernement ne cesse de le répéter, risquent de donner la force à un noyau de terroristes difficile demain à contrôler et à maitriser.

7. Le Gouvernement tient à réconforter et encourager les prêtres attaqués, ainsi que toute les communautés religieuses impliquées dans la recherche et la consolidation d’une paix durable au Burundi, à poursuivre leur mission combien louable et bénéfique pour le pays en général et pour la jeunesse en particulier. Il les invite à surmonter toutes les épreuves et poursuivre leurs efforts dans la contribution au développement harmonieux du pays.

8. En terminant, devant ces actes de provocation apparemment téléguidés, le Gouvernement invite la population à garder le calme et la sérénité, à éviter de se faire justice et à renforcer la coopération dans le cadre de la quadrilogie, administration-population-forces de l’ordre et justice.

Fait à Bujumbura, le 28 octobre 2015

Le Secrétaire Général du Gouvernement
et Porte Parole du Gouvernement

Philippe NZOBONARIBA

Retour
Discours: President et autres

Statement by H.E. M. Ambassador Alain Aimé NYAMITWE, Minister of External Relations and International Cooperation of the Republic of Burundi

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves