AUJOURD'HUI
338
SEMAINE DERNIERE
3013
PAGES VUES
528710
TOTAL VISITES
584982

Une feuille de route adoptée pour la décentralisation effective des communes de la mairie de Bujumbura

Sous le haut patronage de son Excellence de son Excellence le 1er Vice-Président de la République du Burundi, le Ministère de la Décentralisation et de la Réforme Institutionnelle vient d’organiser une retraite de deux jours sur la décentralisation des communes de la Mairie de Bujumbura et le Renforcement des capacités à l’accueil des compétences transférées.

Étaient conviés à cette retraite, les Parlementaires, les membres du Gouvernement ,les hauts cadres de l’Etat du ressort de la Superstructure, les Gouverneurs des Provinces et le Maire de la Ville de Bujumbura, les Administrateurs communaux et ceux des communes de la Mairie de Bujumbura ainsi que les partenaires techniques et financiers actifs dans la financement des activités de la décentralisation.

Dans son discours d’ouverture, le premier Vice-Président a commencé par remercier le personnel du ministère en charge de la décentralisation et de la réforme institutionnelle pour avoir pensé à organiser cette retraite longtemps attendue par la population urbaine de Bujumbura.Il a exhorté aux participants de profiter de cette retraite pour arrêter des bonnes stratégies permettant aux communes de la mairie de Bujumbura afin qu’elles jouissent de leur autonomie financière conformément au prescrit de la loi communale en vigueur aujourd’hui.

Il a néanmoins déploré l’absence à la retraite des premiers responsables concernés par la mise en œuvre des grandes recommandations contenues dans la feuille de route qui sera adoptée lors de cette retraite. Son Excellence a terminé son discours en espérant que la nouvelle loi communale en cours d’élaboration viendra pour faire avancer le processus de de transfert des compétences de l’Etat aux communes et à la décentralisation effective des communes de la mairie de Bujumbura.

Au nom du Gouvernement, le Premier Vice-Président a réitéré son engagement à soutenir les communes dans le travail d’exécution des projets de développement initiés par la population car a-t-il ajouté, la décentralisation est le moteur du développement et de la bonne gouvernance, fondement de la paix et de la démocratie.

Quant au discours de cadrage prononcé par le Ministre Jean Bosco en charge de la Décentralisation et de la Réforme Institutionnelle, Il a d’abord présenté aux participants le chemin déjà franchi dans le processus de mise en œuvre de la politique nationale de décentralisation. Il a ensuite rassuré l’auditoire que sur le plan du cadre légal et réglementaire de ce secteur, des documents et textes de loi ont été élaborés et mis à la disposition des communes. Il a cité entre autre le document stratégique de décentralisation qui vient d’être adopté après sa révision pour se conformer aux réalités du moment après dix ans d’utilisation. Le Ministre en Charge de la décentralisation a parlé aussi de la loi portant modalité de transfert des compétences de l’Etat aux Communes et ses textes d’application qui vont bientôt être analysés au niveau du conseil ministériel.

Dans son discours ,le Ministre HITIMANA a cependant déploré la situation financière des communes de la mairie malgré l’existence d’un cadre légal et réglementaire propice au développement des communes .Selon son dire , la loi en la matière n’a pas été respectée a -t- il martelé sinon ,les communes de la mairie de Bujumbura seraient plutôt les mieux nanties compte tenu de son potentiel fiscal mobilisable .
Le Ministre Jean Bosco a clôturé son discours en implorant aux autorités politiques de la super structure présentes dans la salle, de soutenir le ministère en charge de la décentralisation dans sa démarche de décentraliser les communes de la mairie de Bujumbura pour que ces dernières obtiennent leur autonomie financière autant que pour leurs sœurs communes rurales.

Au chapitre des exposés et des débats, quatre étaient mis au programme et c’est la présentation qui portait sur la problématique financière des communes de la Mairie qui a semblé accaparé la grande curiosité des participants. Cet exposé a été développé et présenté par Mr Jean Marie NTIHIRAGEZA, un Cadre de ce Ministère qui a essayé d’interroger la constitution et la loi communale pour fouiller où serait la moindre explication de cette situation. Le conférencier aura démontré qu’au regard de la loi, rien ne pouvait empêcher que les communes de la Mairie soient décentralisées en jouissant d’une autonomie financière comme toutes les autres communes du pays. Donc la question pouvait se trouver ailleurs. Et c’est pourquoi, l’une des stratégies pour améliorer cette situation des communes de la mairie, a été d’adopter une feuille de route avec des échéances et des responsables bien déterminés.

Cette feuille de route recommande qu’avant le mois de Septembre ,il soit signé une ordonnance conjointe portant sur les modalités de transfert du (i)personnel et (ii)des ressources financières et (iii)matérielles de la Mairie dans les communes .La dite signature sera aussitôt suivie par la réouverture des comptes des communes de la mairie ,lesquels comptes bancaires avaient été fermés par une ordonnance ministérielle signée par BARANDAGIYE Pascal,le Ministre de l’Intérieur, de la formation patriotique et du développement local en décembre 2016.

Retour
Discours: President et autres

MESSAGE A LA NATION DU PRÉSIDENT DE LA REPUBLIQUE 4 ANS APRES LA PRESTATION DE SERMENT SUITE AUX ELECTIONS DE 2015

Burundi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves