AUJOURD'HUI
138
SEMAINE DERNIERE
4084
PAGES VUES
537510
TOTAL VISITES
601149

Le ministre en charge de la Sécurité publique répond aux questions des députés

BUJUMBURA, 30 jan 2019 : Le ministre de la Sécurité publique et de la Gestion des catastrophes, M. Alain Guillaume Bunyoni, a déclaré mardi le 29 janvier 2019, à l’Assemblée nationale, que la lutte contre la corruption est un objectif que la police s’est assigné et que c’est un combat de tous les jours, ajoutant que les policiers qui se rendent coupables de corruption sont sanctionnés.

Il a tenu ces propos lors de la présentation du rapport de la commission permanente des députés, chargée de la défense et de la sécurité sur la visite qu’elle a effectuée dans les différents camps et bureaux installés en mairie de Bujumbura pour constater les conditions de vie et de travail des policiers.

D’après cette commission, le corps de police éprouve un manque criant de bâtiments. En effet, lors de cette visite, la commission ci-haut citée a constaté que ces bâtiments sont vétustes et insuffisants. Les femmes n’ont pas de bâtiments propres et le corps de police en général n’a pas d’espace pour réaliser ses projets.

Concernant la vétusté des bâtiments, le ministre Bunyoni a laissé entendre que la réhabilitation se fait progressivement en fonction des moyens disponibles. S’agissant de la ration alimentaire, ils ont constaté que 823,5 FBu prévus par jour et par policier, destinés à améliorer la ration quotidienne, ne sont pas suffisants si l’on considère le travail dur demandé à ce corps. En outre, les députés ont recommandé la modernisation de l’archivage. Le président de l’Assemblée nationale, M. Pascal Nyabenda, a recommandé que le corps de police prévoie tous les besoins dans le prochain projet de loi quitte à ce que certaines difficultés soient résolues.

Les députés ont par ailleurs échangé sur l’utilisation des sifflets sur la voie publique, la mise en place des barrières sur la route, le manque de signalisation routière, la violation du code de la route et la gestion des parkings.

Ce qui concerne le corps de police est suivi de près, a souligné, M. Bunyoni, en souhaitant qu’il y ait une seule barrière pour tous les contrôles et sur chaque axe routier pour faciliter les voyages.

abp

Retour
Discours: President et autres

MESSAGE A LA NATION DU PRÉSIDENT DE LA REPUBLIQUE 4 ANS APRES LA PRESTATION DE SERMENT SUITE AUX ELECTIONS DE 2015

Burundi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves