AUJOURD'HUI
404
SEMAINE DERNIERE
3082
PAGES VUES
477879
TOTAL VISITES
519930

Les innovations indigènes devraient être formalisées dans un milieu académique

BUJUMBURA, 25 jan Le secrétaire permanent au ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, M. Frédéric Bangirimana a procédé jeudi le 24 janvier 2019 à Bujumbura, à l’ouverture d’un atelier de validation des outils d’accréditation, de suivi-encadrement et d’évaluation des structures d’innovation pour asseoir un développement durable et intégral de nos populations en passant par la promotion, la création et le suivi-encadrement des centres de recherche.

Précisant que cet atelier visait le recueil des contributions émanant des différents secteurs et domaines d’innovation, afin de produire des documents consensuels et fiables qui engagent tous les partenaires, M. Bangirinama a ajouté que c’est aussi une occasion propice pour tous les intervenants du secteur d’innovation pour confectionner leurs propres outils de développement de l’esprit de collaboration. Il a informé les participants à cet atelier qu’il y aura des renforcements de capacités dans le domaine de gestion, de direction du système scientifique, technologique et innovateur ainsi que de transfert et de la mise en œuvre efficace des résultats de recherche vers les utilisateurs. M. Bangirinama a souligné qu’il est constaté, aujourd’hui comme dans le passé, que les innovations effectuées restent isolées et non réglementées, ce qui pourrait nuire à la santé des consommateurs.

Le secrétaire exécutif de la Commission nationale de la science, de la technologie et de l’innovation, M. Steve de Cliff a, de son côté, fait savoir qu’il existe des innovations indigènes des populations qui nécessitent une formalisation et une accréditation par des techniciens compétents, chacun dans son domaine, dans un milieu académique. Il a également fait savoir que la solution n’est pas d’emprisonner une personne qui s’est déclarée innovatrice d’un produit mis au marché, ajoutant que la personne innovatrice apporte ses produits auprès des centres de recherche pour être analysés au laboratoire afin de certifier le produit, selon les résultats obtenus pendant l’analyse.

M. de Cliff a par ailleurs indiqué que la mission de ladite commission nationale est d’élaborer des projets ainsi que le suivi et leur accompagnement. Il souligne en outre que l’objectif de la recherche scientifique est de trouver une solution à un problème dû à une innovation informelle, tout en évoquant que le grand problème que rencontrent les chercheurs est le manque de financements dû à l’incompréhension de certains décideurs.

abp

Retour
Discours: President et autres

Ijambo rya Nyenicubahiro Umukuru w’Igihugu Petero Nkurunziza Uburundi buhimbaza umunsi w’amasezerano y’ubumwe bw’abarundi 2019.

Burundi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves