AUJOURD'HUI
239
SEMAINE DERNIERE
2326
PAGES VUES
484500
TOTAL VISITES
530656

La mauvaise gestion a causé à l’Etat un préjudice de 22,9 milliards de FBu dans 24 entités administratives

BUJUMBURA, 23 jan 2019 : Un préjudice de 22,9 milliards de FBu a été causé à l’Etat par la mauvaise gestion dans 24 entités administratives contrôlées par les services du ministère à la présidence chargé de la Bonne gouvernance pendant les six derniers mois, selon Mme Jeanne d’Arc Kagayo, ministre en charge dudit ministère. Mme Kagayo, qui présentait mardi le 22 janvier 2019 le bilan de son ministère pendant le 1er semestre de l’année 2018-2019, a indiqué que des enquêtes sur les cas présumés de corruption et des infractions connexes ont été menées et que 115 dossiers impliquant 220 personnes ont été transmis au parquet général près la Cour anti-corruption.

Sur un préjudice de 1,2 milliard de FBu en jeu dans 115 dossiers, 236,6 millions de FBu ont été récupérés par l’Etat. Au cours des actions de dissuasion menées sur la voie routière, 216 contrôles ont été effectués et un montant de 169 millions de FBu d’amendes a été évalué dont 58 millions de FBu ont été déjà recouvrés au profit du trésor public.

Au cours des actions menées contre la fraude par le ministère, différents produits entrés ou vendus illégalement sur le territoire burundais ont été saisis par la brigade anti-corruption et remis au service habilité, a fait savoir Mme Kagayo. Ce sont entre autres 3 329 kg d’engrais chimiques, 735 pagnes, 198 boîtes d’Artefan (un médicament non autorisé par le ministère en charge de la Santé publique) et des produits forestiers. Cela a permis de recouvrer 52 millions de FBu au profit du trésor public. La ministre en charge de la Bonne gouvernance a recommandé de mettre en place une base de données complète et actualisée des matières taxables pour mieux maximiser les recettes communales. Les communes ont en outre été appelées à respecter le code des marchés publics, d’orienter une partie des recettes perçues dans les projets d’investissement et de respecter les principes de bonne gouvernance dans la gestion.

Dans le cadre du suivi de la mise en œuvre des recommandations contenues dans les rapports produits les années antérieures par l’inspection générale de l’Etat, 12 rapports ont été produits et un montant évalué à 135,6 millions de FBu a été recouvré par les services habilités. En vue de promouvoir la bonne gouvernance et de lutter contre la corruption en milieu scolaire, en collaboration avec le ministère en charge de l’Education, 38 clubs anti-corruption ont été créés et encadrés dans les lycées. La ministre Kagayo a indiqué que toutes les actions prévues dans le plan d’action annuel pour le 1er semestre ont été réalisées sans problème et que les secteurs qui n’ont pas été contrôlés pour cette période seront inspectés pendant une autre période.

abp

Retour
Discours: President et autres

Ijambo rya Nyenicubahiro Umukuru w’Igihugu Petero Nkurunziza Uburundi buhimbaza umunsi w’amasezerano y’ubumwe bw’abarundi 2019.

Burundi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves