AUJOURD'HUI
136
SEMAINE DERNIERE
2190
PAGES VUES
498239
TOTAL VISITES
551560

Le Sénat adopte les candidats magistrats des juridictions supérieures et du ministère public

BUJUMBURA, 17 déc 2018 : Le Sénat a adopté à l’unanimité au cours de sa séance plénière de ce lundi, la liste des candidats magistrats des juridictions supérieures et du ministère public, a-t-on constaté sur place. Les candidats qui faisaient l’objet d’approbation sont au nombre de 21 dont 17 hutu et 4 tutsi, soit 66% contre 34% et parmi lesquels les femmes représentent 32% et les hommes 68%.

La ministre de la Justice, de la Protection civique et Garde des sceaux, Mme Aimée Laurentine Kanyana a expliqué aux sénateurs que le ministère a proposé ces nominations pour combler les vides laissés par des magistrats qui sont partis ailleurs et pour accompagner la récente mesure de désengorgement des cours d’appel, prise par son ministère en mettant en place les cours d’appel de Muha, de Mukaza, de Ntahangwa et de Makamba.

Selon cette autorité ministérielle, la cour d’appel de Bujumbura comptait plus de 6800 affaires pendantes en provenance des tribunaux de grande instance de Bubanza, Muramvya, Mwaro, Cibitoke, Bujumbura rural et de la mairie de Bujumbura. Avec cette mesure, la cour d’appel de Muha s’occupera des affaires des provinces Mwaro et Bujumbura rural et de la commune Muha. Celle de Mukaza s’occupera des affaires en provenance de la commune Muha, du tribunal du commerce et du tribunal du travail, au moment où la cour d’appel de Ntahangwa s’occupera des affaires en provenance de la commune Ntahangwa, des provinces Muramvya, Cibitoke et Bubanza. Elle espère que la lenteur des tribunaux dont se plaignent souvent les justifiables sera réduite.

A la question des sénateurs de savoir si les équilibres ethniques et de genre sont assurés dans ces propositions de nomination, la ministre Kanyana a expliqué que l’écart apparent sera comblé par les nominations qui seront prochainement faites dans d’autres institutions du ministère. « Ne vous inquiétez pas pour les équilibres, c’est un travail que nous faisons minutieusement », a-t-elle tranquillisé les sénateurs, ajoutant qu’en ce qui concerne les femmes de son ministère, le président de la République les a félicitées car elles enregistrent moins de fautes professionnelles et a promis de demander qu’elles soient représentées à 45% au haut conseil de la magistrature.

abp

Retour
Discours: President et autres

Ijambo rya Nyenicubahiro Umukuru w’Igihugu Petero Nkurunziza Uburundi buhimbaza umunsi w’amasezerano y’ubumwe bw’abarundi 2019.

Burundi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves