AUJOURD'HUI
252
SEMAINE DERNIERE
3079
PAGES VUES
458205
TOTAL VISITES
492428

Des mesures pour assainir l’environnement et redorer le blason de l’éducation

RUTANA, 16 nov 2018 : Le gouverneur de la province Rutana (sud-est du Burundi), M. Fidèle Minani, vient de rendre publiques des mesures tendant à assainir l’environnement dans les quartiers de la petite ville de Rutana et tous les centres à caractère urbain, et à redorer le blason de l’éducation dans cette province.

Dans un communiqué signé en date du 5 novembre 2018, le gouverneur Minani indique que cela a été fait dans le cadre de la mise en œuvre du programme national de protection de l’environnement et le respect du thème de l’année, et compte tenu de l’état des lieux de la voirie urbaine de Rutana abimée par l’érosion pluviale. A cela s’ajoute le fait que des fosses de lutte antiérosives n’ont pas été tracées sur les collines des communes de la province, ce qui a entrainé le débordement de la rivière Musasa, au point d’emporter des cultures et même des vies humaines.

Dans le domaine de l’environnement, le gouverneur de Rutana recommande à tout propriétaire de maison d’aménager dans l’enclos de sa propriété un puisard pour qu’il n’y ait plus d’eau provenant des toitures des maisons qui se déverse dans les rues. Il recommande en plus à chaque propriétaire de maison de tracer un caniveau d’évacuation des eaux tout au long de sa parcelle. Cela est d’autant plus obligatoire que tout ménage doit tracer des fosses antiérosives dans sa propriété. Dans le cadre des travaux de développement communautaire, les chefs de collines doivent faire tracer ces fosses sur tout ce qui est terre domaniale et de curer les caniveaux tout au long des routes.
Agence

Par ailleurs, il est demandé à chaque ménage de planter, en cette première saison, des arbres dans sa propriété foncière. Enfin, il est recommandé à tout chef de colline ou de quartier de faire le suivi de la bonne exécution de ces travaux. Pour ce qui est de l’aménagement des puisards pour recueillir les eaux de pluie en provenance des toitures de maisons dans la petite ville de Rutana ou dans les autres centres, sans oublier aux écoles, aux églises, aux centres de santé, les travaux doivent être terminés avant la fin du mois de novembre. Celui qui ne le fera pas sera taxé de rébellion envers l’autorité, précise ce communiqué.

Dans le domaine de l’éducation, le communiqué indique que compte tenu du nombre très élevé d’abandons scolaires enregistré dans la province, le gouverneur, en collaboration avec les responsables provinciaux du secteur de l’éducation, recommande à tout enseignant qui verra un enfant s’absenter à l’école trois fois successives de convoquer son parent pour s’expliquer. Ceci parce qu’aucun développement familial et communautaire et, partant, de toute la province, n’est possible tant que la jeunesse n’est pas instruite, estime-t-on.

En outre, il est recommandé aux chargés de la sécurité et aux responsables administratifs d’appréhender un enfant qui traverserait la frontière à la recherche du travail. Enfin, il est dit dans ce communiqué que tout parent, dont on verra l’enfant abandonner l’école pour cause de manque de matériels scolaires alors qu’il n’est pas dans la catégorie des vulnérables, sera sommé de s’expliquer devant les autorités administratives et sanctionné exemplairement.

abp

Retour
Discours: President et autres

Discours de S.E.M l’Ambassadeur Albert SHINGIRO, Représentant Permanent du Burundi auprès des Nations Unies lors de la présentation du rapport A/HRC/39/63 de la Commission d’enquête sur la situation des droits de l’homme au Burundi devant la 3ème Commission de l’AG,

Burundi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves