AUJOURD'HUI
46
SEMAINE DERNIERE
1986
PAGES VUES
129385
TOTAL VISITES
107232

Le Burundi se joint au reste du monde pour la célébration de la Journée internationale de la paix

Bujumbura, 22 septembre 2015 (DWG) : Le Burundi s’est joint ce lundi 21 septembre 2015, au monde entier à l’occasion de la célébration de la Journée internationale de la paix. En Mairie de Bujumbura, une marche manifestation pour la paix, sous le thème « Jeunesse, consolidons la paix, construisons notre Ville » a été organisée.

Le départ a eu lieu à la Place de l’indépendance pour se terminer au stade Prince Louis Rwagasore où les manifestants ont pu assister à un match de football qui a opposé deux équipes composées des jeunes de la zone Bwiza de la commune Mukaza et ceux de la zone Musaga de la commune Muha, pour jouer la finale. Le score a été de 1-0 en faveur de la zone Bwiza. Dans son message, le Maire de la ville M. Freddy Mbonimpa, a donné un argument sur le choix du thème au niveau national, car "la jeunesse s’est fait remarquer dans les récentes manifestions qu’a connues précédemment le pays, avec de nombreuses conséquences enregistrées".

Dans son allocution, le Premier Vice-président de la République du Burundi, M. Gaston Sindimwo, est revenu sur les circonstances qui ont conduit la prise de décision par l’ONU en 1981, pour célébrer la Journée internationale de la paix , car "la paix avait été déstabilisée dans plusieurs pays du monde", a-t-il renchéri. Au Burundi, selon le 1er Vice président, « Cette journée arrive au moment où quelques quartiers ont connu, ces derniers jours, des cas d’insécurité », a-t-il ajouté.

Il a rappelé à l’opinion tant nationale qu’internationale que les questions en rapport avec les élections sont déjà terminées. "Aujourd’hui, c’est le bon moment de construire le pays. Tout le monde voudrait vivre la paix. Nous souhaitons la paix pour arriver au développement durable dans notre pays". Le premier Vice-président lance un appel solennel aux leaders à tous les niveaux qu’ils doivent prendre le devant pour le retour de la paix, a indiqué M. Sindimwo. Il a rappelé à ces responsables le rôle qu’ils doivent pleinement jouer.

Ainsi, selon Sindimwo, un chef de colline reste la personne responsable de tout se qui se fait sur sa circonscription territoriale, car il est l’œil du président de la république. Il leur a promis un soutien pour arriver à transmettre les rapports à temps. Vers la fin de son message, il a en compagnie de dix sept autres personnes présentes dans les cérémonies procédé au lancement d’un pigeon, un signal évident de la paix dans toutes les provinces qui composent le pays.

Les cérémonies se sont clôturées par la remise de prix aux quatre équipes qui ont participé dans le tournoi. L’équipe de Bwiza, qui occupe la tête de liste a eu une trophée et une enveloppe de six cent mille de nos francs.

Retour
Discours: President et autres

Statement by H.E. M. Ambassador Alain Aimé NYAMITWE, Minister of External Relations and International Cooperation of the Republic of Burundi

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves