AUJOURD'HUI
137
SEMAINE DERNIERE
2416
PAGES VUES
446822
TOTAL VISITES
480348

Le chef de l’Etat a reçu les lettres de créance de 10 nouveaux ambassadeurs

NGOZI, 7 nov 2018 : Le président de la République du Burundi, M. Pierre Nkurunziza a reçu en audience mardi le 6 novembre, au palais de Ngozi (nord), 10 nouveaux ambassadeurs venus lui présenter leurs lettres de créance, les accréditant dans notre pays, a-t-on constaté sur place. Ces ambassadeurs représentent le Royaume Uni, la Hollande, le Brésil, l’Australie, la Thaïlande, le Ghana, le Mozambique, le Soudan, la Corée du Nord et le Soudan du Sud.

Le porte-parole adjoint du président de la République, M. Alain Diomède Nzeyimana a révélé à la presse que tous ces ambassadeurs ont apprécié le choix d’avoir eu leur audience à Ngozi. Pour ces diplomates qui visitent la plupart, pour la première fois le Burundi, c’était une occasion de contempler la beauté du pays et de voir la population au travail.

Le porte-parole Nzeyimana a en outre affirmé que le chef de l’Etat et ces ambassadeurs ont été unanimes au fait que les pays africains partagent des valeurs et une histoire commune, pour avoir été colonisés avec un sous-sol très riche. Certains d’entre eux ont même joué un rôle important pour le Burundi. C’est le cas du Mozambique comme contributeur de troupes qui ont aidé pour la mise en application de l’accord global du cessez le feu.

Certains pays étaient venus avec des messages spécifiques. C’est le cas de la Hollande qui a aidé à la mise en application de l’accord de paix et de réconciliation d’Arusha, notamment en contribuant à la formation et à l’équipement de la Force de défense nationale et de la Police nationale. C’est également la Corée du Nord qui a une longue coopération avec le Burundi, surtout en matière de sécurité et de défense nationale. Quant à l’ambassadeur d’Australie, il a remercié le Burundi pour sa contribution au retour de la paix en Somalie à travers l’AMISOM (Mission de l’ONU en Somalie).

Enfin, le représentant du Brésil a déclaré que son pays est intéressé par la production du coton burundais qui est de bonne qualité et qu’il veut coopérer en matière de développement du sport. Pour sa part, a dit M. Nzeyimana, Le chef de l’Etat a invité, à travers ces diplomates, tous les pays qui veulent aider ou investir au Burundi à feuilleter le Plan national de développement du Burundi, pour choisir les domaines de coopération.

abp

Retour
Discours: President et autres

Discours de S.E.M l’Ambassadeur Albert SHINGIRO, Représentant Permanent du Burundi auprès des Nations Unies lors de la présentation du rapport A/HRC/39/63 de la Commission d’enquête sur la situation des droits de l’homme au Burundi devant la 3ème Commission de l’AG,

Burundi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves