AUJOURD'HUI
291
SEMAINE DERNIERE
3197
PAGES VUES
436878
TOTAL VISITES
467885

Le parlement salue la visite du secrétaire général de l’UIP au Burundi

BUJUMBURA, 1er août 2018 : Les deux chambres du parlement bicaméral burundais (Assemblée nationale et Sénat) saluent la visite de travail au Burundi du secrétaire général de l’Union Interparlementaire (UIP), a déclaré mardi soir à Bujumbura le député Pascal Nyabenda, président de l’Assemblée nationale du Burundi (chambre basse du parlement), dans un point de presse tenu dans les enceintes de l’hémicycle du palais des congrès de Kigobe, en marge d’une audience accordée au secrétaire général de l’UIP, M. Martin Chungong qui venait d’atterrir trente minutes plus tôt à l’aéroport international de Bujumbura.

M. Chungong qui sera reçu ce mercredi 1er août au chef-lieu de la province Ngozi (nord du Burundi) par le chef de l’Etat burundais Pierre Nkurunziza, compte effectuer un séjour de trois jours au Burundi et à l’issue duquel il s’adressera à la presse pour livrer ses impressions.

″Effectivement ce soir, nous avons l’honneur d’accueillir le secrétaire général de l’Union Interparlementaire qui est une très forte organisation mondiale regroupant à peu près 200 parlements à travers toute la planète. De ce fait, quand nous nous rencontrons, nous traitons des thèmes très importants qui aident ici et là les peuples des différents pays″, a souligné M. Nyabenda, rappelant qu’au cours des différentes réunions internationales parlementaires auxquelles des délégués du parlement burundais ont déjà participé, ils ont plaidé ″plusieurs fois″ pour une visite du secrétaire général de l’UIP au Burundi.

Plusieurs fois, M. Chungong a envoyé des délégations pour se rendre compte de la situation qui prévaut ici au Burundi, a-t-il expliqué, avant de faire remarquer qu’aujourd’hui, il a décidé de venir lui-même faire le constat de la situation burundaise, notamment au plan politique et socio-économique. M. Nyabenda a affirmé que le Burundi remercie beaucoup M. Chungong pour le comportement adopté par l’UIP vis-à-vis des ″problèmes survenus″ au Burundi lors des élections de 2015.

″En effet, nous avons l’APF (Assemblée Parlementaire de la Francophonie) qui a pris des sanctions contre le Burundi ; mais en revanche, l’UIP n’a pas pris des sanctions contre le Burundi. C’est-à-dire que le parlement burundais a participé dans toutes les réunions qui ont été organisées par l’UIP ; donc, pour cela, nous lui remercions beaucoup, parce que ça nous a été facile de nous exprimer et de dire clairement, en pleine réunion, la situation réelle qui se présentait sur le terrain burundais″, at-il insisté.

M. Nyabenda s’est aussi félicité de constater qu’au cours de sa participation, en tant que président de l’Assemblée nationale burundaise à des foras internationaux organisés par l’UIP, la parole lui a été accordée en séance plénière par cette instance interparlementaire pour relater la situation qui se présentait sur le terrain de son pays. Il s’est réjoui également de constater que l’UIP est disposée à mener un plaidoyer international en faveur du financement des activités du parlement burundais pour autant que celui-ci lui présente des ″projets bien ficelés″.

abp

Retour
Discours: President et autres

DECLARATION DE S.E.M. Ezéchiel NIBIGIRA, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDU A LA 73ème SESSION ORDINAIRE DE L’ASSEMBLEE GENERALE DE L’ONU, New York, le 29 septembre 2018

Burundi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves