AUJOURD'HUI
169
SEMAINE DERNIERE
2097
PAGES VUES
128467
TOTAL VISITES
106481

Burundi – Alphabétisation:Déclaration à l’occasion de la journée internationale de l’alphabétisation

Bujumbura, 8 septembre : La ministre de l’Education, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Mme Janvière Ndirahisha, a sorti ce lundi, une déclaration à l’occasion de la célébration de la journée internationale de l’alphabétisation, édition 2015. Cette journée célébrée, le 8 septembre de chaque année a, aujourd’hui pour thème, « Alphabétisation et sociétés durables  ». En effet, l’agenda post 2015 ou l’agenda 2030 de l’alphabétisation et de l’éducation des
jeunes et des adultes est lié à la construction d’une société juste, prospère, digne et humaine.

Selon Mme Ndirahisha, l’Etat du Burundi va poursuivre et intensifier les efforts pour que l’éducation de la petite enfance, des femmes, des filles et des populations marginalisées reste une priorité pour la communauté nationale.

L’économie du Burundi est basée essentiellement sur la production agricole. Or, le taux d’analphabétisme est plus élevé chez les femmes, alors qu’elles constituent la catégorie la plus laborieuse au niveau de ce secteur et cette situation peut constituer un handicap dans la lutte contre la pauvreté, a-t-elle poursuivi. Les activités d’alphabétisation se déroulent dans 2.915 centres d’alphabétisation dont 853 publics et 2.062 privés, 13.964 lauréats ayant obtenu leurs certificats de formation.

Ces dernières années, le Burundi a réalisé des progrès significatifs, le taux d’alphabétisation ayant passé de 59,3% en 2000 à 67,2% en 2010. Mais, le pays est loin de l’objectif de l’éducation pour tous dans ce domaine, qui était prévu à 77% au rendez-vous de 2015, a souligné la ministre Ndirahisha.

Le gouvernement va poursuivre et consolider sa stratégie d’améliorer l’offre d’alphabétisation, et de développement des partenariats autour des projets d’alphabétisation. Il va aussi capitaliser sur les effets bénéfiques de la réforme de l’école fondamentale avec l’extension de l’enseignement de base à neuf ans et va
permettre d’asseoir durablement les acquis et sauvegarder les progrès en évitant l’analphabétisme de retour d’une part, et en rehaussant le niveau moyen d’instruction des populations, d’autre part.

Le Gouvernement du Burundi encourage tous ceux qui s’investissent dans l’éducation des jeunes et des adultes, et dans l’apprentissage tout au long de la vie dans le but de multiplier les savoirs, les pouvoirs et les compétences pour la construction d’un avenir meilleur et des sociétés durables, a-t-elle conclu

Retour
Discours: President et autres

Statement by H.E. M. Ambassador Alain Aimé NYAMITWE, Minister of External Relations and International Cooperation of the Republic of Burundi

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves