AUJOURD'HUI
277
SEMAINE DERNIERE
2517
PAGES VUES
428206
TOTAL VISITES
455352

Les médias appelés à s’investir dans la lutte contre les VSBG

BUJUMBURA, 28 juin 2018 : Le réseau des journalistes volontaires (RJV)-Semerera a organisé mercredi le 27 juin 2018, à Bujumbura, avec l’appui du projet d’urgence relatif aux Violences sexuelles et basées sur le genre (VSBG), un atelier de deux jours sur le renforcement des capacités d’une trentaine de journalistes.

Les violences basées sur le genre constituant un phénomène mondial qui touche aussi bien les hommes que les femmes, le président du réseau Semerera, M. Egide Ndayiragije, a indiqué que les médias ont les moyens de participer au changement des perceptions et des mentalités aux bénéfices de la lutte contre les VSBG, du fait qu’ils contribuent à la compréhension des événements. Pour lui, les professionnels des médias jouent un rôle essentiel dans le processus de transformation positive des sociétés, en particulier au Burundi.

Les VSBG, a-t-il déclaré, constituent un des grands défis de la situation et constituent à la fois un enjeu social et sécuritaire qui requiert une importante mobilisation des ressources de la part des familles et des associations s’occupant de la prise en charge des survivants. Malheureusement, l’impact de ce fléau est souvent méconnu ou mal connu a-t-il déploré, ajoutant que l’une des voies de briser le silence est de passer incontournablement par les médias, qui sont une source d’information avec un impact palpable et positif sur l’opinion publique. Le président du réseau Semerera a fait savoir que les médias ont les moyens de participer au changement des perceptions et des mentalités aux bénéfices de la lutte contre les VSBG, du fait qu’ils contribuent à la compréhension des événements.

Les professionnels des médias jouent, selon lui, un rôle essentiel dans le processus de transformation positive des sociétés, en particulier au Burundi. Il demande à ses confrères et consœurs d’utiliser les différents genres journalistiques, formats et canaux pour donner une information sur la prévention, la prise en charge des survivants et la répression des auteurs des violences sexuelles et basées sur le genre. Signalons que le projet PUVSBGSF-RGL, dont la coordination est assurée par les ministères en charge des Droits de l’homme et de la Santé publique, intervient dans trois provinces, à savoir Cibitoke, Makamba et Muyinga.

abp

Retour
Discours: President et autres

Discours de Son Excellence le Président de la République lors du lancement du Plan National de Développement

Burundi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves