AUJOURD'HUI
101
SEMAINE DERNIERE
2413
PAGES VUES
447319
TOTAL VISITES
480951

Le Burundi envisage de démarrer la télé numérique avant le 1er juillet prochain

BUJUMBURA, 24 avr 2018 : Le projet en rapport avec la numérisation des médias se trouve à un stade très avancé, et l’on envisage le démarrage de la télévision numérique avant le 1er juillet prochain, a-t-on appris lors des cérémonies de remise et reprise entre l’ancien ministre de la Communication, des Technologies de l’information (TIC) et des Médias, M. Nestor Bankumukunzi d’une part, et la ministre de la Jeunesse, des Postes et des TIC, Mme Evelyne Butoyi, ainsi que le ministre de la Communication et des Médias, Ir Serges Ndayiragije d’autre part.

Les autres dossiers transmis au nouveau ministre dans le domaine des Médias et de la Communication sont notamment les préparatifs de la couverture médiatique des élections référendaires, le projet de loi sur la presse, le projet de loi en rapport avec la communication électronique, ainsi que la loi sur les transactions électroniques.

En ce qui concerne le secteur des TIC, les dossiers transmis à la nouvelle ministre sont le dossier en rapport avec le redressement de l’Office national des télécommunications (ONATEL), à travers l’extension et la modernisation du réseau de téléphonie mobile (ONAMOB), le projet de création d’un centre national de données (E-data), et le suivi des financements en négociation avec la Banque mondiale en vue de la numérisation du Burundi.

Pour ce qui est du secteur des Postes, l’ancien ministre Bankumukunzi a remis à son successeur trois dossiers, en l’occurrence le suivi de l’informatisation et de l’interconnexion des bureaux postaux, la création d’une branche bancaire de la Poste et le projet de lutte contre le vol et le détournement dont souffrait la Poste.

L’ancien ministre Bankumukunzi a, par ailleurs, remis à ses successeurs l’organigramme de son ministère tel qu’il était dénommé jusqu’au 19 avril 2018, date de nomination du nouveau gouvernement, le plan d’action 2018, le rapport d’activités du 1er trimestre 2018 et la contribution de son ministère aux élections qui s’élève à plus de 21 millions de francs burundais. Il a en outre signalé les défis auxquels les deux successeurs devront faire face, notamment le défi en rapport avec la formation du personnel, l’insuffisance des moyens pour mettre en œuvre les projets TIC et le surendettement de certains départements dudit ministère.

Les deux nouveaux ministres entrant ont remercié le ministre Bankumukunzi pour son accueil. Ils ont indiqué qu’ils comptent sur sa collaboration et celle des techniciens de leurs ministères respectifs pour accomplir la mission qui leur a été confiée.

abp

Retour
Discours: President et autres

Discours de S.E.M l’Ambassadeur Albert SHINGIRO, Représentant Permanent du Burundi auprès des Nations Unies lors de la présentation du rapport A/HRC/39/63 de la Commission d’enquête sur la situation des droits de l’homme au Burundi devant la 3ème Commission de l’AG,

Burundi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves