AUJOURD'HUI
272
SEMAINE DERNIERE
2167
PAGES VUES
128169
TOTAL VISITES
105980

COMMUNIQUE DE PRESSE DE LA REUNION DU CONSEIL

Le Conseil des Ministres a tenu sa première séance ordinaire ce mercredi 26 août 2015 sous la présidence de son Excellence le Président de la République, Monsieur Pierre NKURUNZIZA.

Il s’agissait d’une réunion de prise de contact au lendemain de la mise en place du Gouvernement et de sa prestation de serment.

La séance a débuté par une prière prononcée par le chef de l’Etat lui-même qui a informé les nouveaux membres du Gouvernement que c’est une tradition de confier au tout puissant les activités d’une aussi grande importance.

1.- Son Excellence Monsieur le Président de la République a d’abord félicité les membres du nouveau Gouvernement pour la confiance placée en eux. Ils ont été choisis parmi des millions d’autres Burundais, et ce grâce à la volonté de Dieu le Tout Puissant. Le Chef de l’Etat a profité de l’occasion pour leur prodiguer des Conseils qui vont les aider dans les responsabilités qui leur ont été confiées.
En effet, la population burundaise et même les étrangers, a-t-il indiqué, ont les yeux tournés vers eux et n’ont donc pas le droit de les décevoir. Il s’agit donc de lourdes responsabilités qu’ils portent. Il leur a indiqué que ceux qui vont les solliciter seront nombreux et que des pièges ne manqueront pas. Il faudra donc faire preuve de beaucoup d’esprit de discernement avant de prendre toute décision et surtout la bonne décision.

2.- Son Excellence le Président de la République a rappelé aux membres du nouveau Gouvernement que même s’ils proviennent de partis politiques et de milieux différents, le travail gouvernemental reste unique. Et en tant que membres du Gouvernement, ils sont appelés à satisfaire aux attentes de toute la population sans distinction aucune.
C’est dans ce cadre que chaque Ministre a une Province qu’il encadre. Il est donc appelé à y effectuer régulièrement des descentes sur terrain pour être constamment à l’écoute de la population, s’informer de ses aspirations et besoins et d’y donner suite lorsqu’il s’agit des questions qui relèvent de sa compétence ou les porter à la connaissance de qui de droit lorsque la question se révèle complexe. Un tel encadrement est en effet indispensable pour asseoir la paix et la sécurité et renforcer la réconciliation nationale. Le calendrier de la tenue des séances du Conseil des Ministres a été aménagé en se basant sur ce souci, c’est-à-dire : deux séances par semaine toutes les deux semaines, une semaine étant réservée à ces descentes.

3.- Le Chef de l’Etat a également demandé aux membres du Gouvernement qu’en tant que premiers responsables, ils sont les premiers à servir de modèle pour amener les autres à changer de mentalité. Le Burundi, pour pouvoir décoller dans le développement a besoin de cela. Il faut en effet servir d’exemple en initiant des projets individuels de développement en matière agricole ou d’élevage pour se déphaser avec un adage qui dit que « Uwukize akira Isuka »ce qui se traduit par « la réussite consiste à se débarrasser de tout travail manuel ou fatiguant. ».

4.- Un Plan d’action du Gouvernement va être élaboré avec des objectifs et des indicateurs de performance où une évaluation trimestrielle est régulièrement faite, et à la fin de l’année des points sont attribués à chaque ministère au regard des résultats atteints. La meilleure façon d’arriver à de bons résultats c’est donc se fixer des objectifs à atteindre tous les trois mois avec la méthode « Initiatives à Résultats Rapides » accompagnée par un bon encadrement des cadres et agents des Ministères.

5.- Le Chef de l’Etat a aussi rappelé le principe de collégialité qui doit guider l’équipe gouvernementale. Le Gouvernement est unique et chaque Ministre est appelé à solliciter l’appui de ses collègues sur telle ou telle question s’il l’estime nécessaire, et au besoin requérir l’encadrement du Vice- Président. Il ne faudra pas non plus hésiter de signaler à un collègue une irrégularité constatée dans son ministère, sans toutefois s’ingérer dans son fonctionnement.

6.- Enfin, Son Excellence le Président de la République a rappelé aux membres du Gouvernement que dans le cadre de leurs fonctions, le respect des normes protocolaires régissant la diplomatie internationale en matière des rapports avec les missions diplomatiques accréditées à Bujumbura doit être observé.

En effet, les règles protocolaires veulent que les invitations adressées aux membres du Gouvernement pour participer aux activités et autres cérémonies organisées par les missions diplomatiques doivent passer par le Ministères des Relations Extérieures et de la Coopération Internationale qui apprécie le niveau de représentation requis. La présence d’un membre du Gouvernement à ces cérémonies en dehors de ce canal est donc inappropriée.

7.- Au nom des Membres du Gouvernement, le Premier Vice-Président de la République a pris la parole pour réitérer les félicitations au Président de la République pour la confiance que la population burundaise a, une fois de plus, placée en lui.

Il a indiqué que les membres du Gouvernement ont pris bonne note des sages conseils et recommandations formulés. Il a lui aussi demandé aux membres du Gouvernement de se dévêtir du costume politique ou communautaire d’origine pour se consacrer plutôt à donner suite aux aspirations de la population qui attend beaucoup des promesses leur faites pendant la campagne électorale.

Fait à Bujumbura, le 27 août 2015

LE SECRETAIRE GENERAL DU GOUVERNEMENT
ET PORTE PAROLE DU GOUVERNEMENT,

Philippe NZOBONARIBA.

Retour
Discours: President et autres

Statement by H.E. M. Ambassador Alain Aimé NYAMITWE, Minister of External Relations and International Cooperation of the Republic of Burundi

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves