AUJOURD'HUI
325
SEMAINE DERNIERE
3313
PAGES VUES
408649
TOTAL VISITES
428970

Une moyenne de 88,44% attribuée aux ministères placés sous la tutelle de la 1ère vice-présidence de la République.

BUJUMBURA, 10 avr (2018 : Le premier vice-président de la République du Burundi, M. Gaston Sindimwo, qui était mardi le 10 avril 2018 à l’hémicycle de Kigobe pour présenter, devant les parlementaires, les réalisations des huit ministères sous sa tutelle au cours du deuxième semestre 2017, attribué à ces ministères une moyenne de 88,44%, a-t-on constaté sur place.

M. Sindimwo a indiqué que les activités du ministère de l’Intérieur et de la Formation patriotique ont été articulées autour de sept objectifs. Il s’agit du renforcement de la gouvernance politique et administrative, de la maitrise de la démographie, de la mise en œuvre du programme d’éducation et de la formation patriotique (PEFP), et celle des stratégies nationales de réintégration des rapatriés et des déplacés de guerre, et de protection des réfugiés et apatrides, ainsi que du suivi des activités des ASBL, des confessions religieuses et des ONGs.

Deux activités importantes sont à souligner, à savoir la récupération par les communes de 20 marchés construits par l’Etat qui étaient aux mains des privés, ce qui a généré des fonds importants aux communes, et la moralisation de la société avec la lutte contre l’union libre des couples, en dehors de la loi sur l’état-civil. Une note de 92,8% a été attribuée à ce ministère.

Au ministère de la Sécurité publique, huit objectifs avaient été visés. Il y a le renforcement de la Bonne gouvernance, la lutte contre la criminalité et le terrorisme, le bien-être des policiers, la lutte contre la corruption, le renforcement des capacités du système statistique du ministère de la Sécurité publique, la lutte contre la prolifération des armes légères et de petit calibre (ALPC), et la participation à la protection de l’environnement par le reboisement. Pour le cas de la construction de l’hôpital de police, les études de faisabilité sont déjà terminées. Une note de 99,29% a été attribuée à ce ministère.

Au niveau du ministère des Relations extérieures et de la Coopération internationale, l’administration centrale a poursuivi les activités dites de routine. Il y a eu aussi le renforcement de la coopération et de la communication diplomatique, ainsi que la consolidation du partenariat avec la diaspora burundaise. Une note de 81,81% lui a été attribuée.

Pour le ministère à la présidence chargé des Affaires de l’EAC, des séances de sensibilisation pour renforcer la participation active de toutes les parties prenantes au processus d’intégration régionale ont été organisées. Ce ministère a aussi participé au renforcement du système et structures de gouvernance interne, de coordination, de planification, et de suivi et évaluation. Ce ministère a reçu une note de 86,78%.

Le ministère à la présidence chargé de la Bonne gouvernance et du Plan s’était fixé comme objectifs de renforcer la gouvernance au sein l’administration publique ; de poursuivre la lutte contre la corruption, la fraude et les malversations économiques ; et d’effectuer le contrôle de la gestion des services publics et parapublics. Dans le domaine de la planification, le premier draft du plan national de développement a été transmis au comité national de pilotage, tandis que dans le domaine des statistiques, des rapports d’enquête ont été produits. Concernant le domaine des investissements, le guide d’investisseur a été produit et diffusé. Ce ministère s’est vu attribuer une note de 100%.

Une note de 74,70% a été attribuée au ministère de la Justice dont quatre objectifs généraux ont été retenus. Il s’agit de renforcer la Bonne gouvernance, rationaliser l’activité judiciaire, améliorer l’offre et la demande de la justice, et développer une politique pénale respectueuse des droits humains. Pour le ministère de la Défense nationale et des Anciens combattants, sept axes se trouvent dans le plan stratégique 2016-2020 du MDNAC. Il s’agit de doter et d’actualiser le cadre légal et institutionnel de la FDNB, de promouvoir et renforcer la cohésion au sein de la FDNB, de renforcer les capacités opérationnelles de la FDNB, d’optimiser la gestion des ressources, de développer une culture de planification et de maintien de la paix, d’améliorer les prestations de sécurité sociale, et de promouvoir l’intégration du genre et la prise en compte des besoins spécifiques des membres de la FDNB. Ce ministère a reçu une note de 90,85%.

Quant au ministère de la Fonction publique, du Travail et de l’Emploi, une note de 97,55% lui a été attribuée. Trois axes ont été en effet retenus. Il y a la réforme de l’administration publique, le domaine du travail et de l’emploi, l’enseignement des métiers et la formation professionnelle. Selon le premier vice-président de la République du Burundi, les réalisations des ministères sous son tutelle sont globalement satisfaisantes.

A la question des députés et sénateurs qui ont voulu savoir les critères d’attribution des points aux ministères, M. Sindimwo a indiqué qu’il y a un département à la première vice-présidence qui est chargé de contrôler et d’attribuer des points à ces ministères. Ce service se réfère ainsi aux plans d’actions annuels que les ministères se sont fixés et analyse comment ils ont été réalisés, a-t-il dit.

abp

Retour
Discours: President et autres

Discours du Ministre Evelyne Butoyi en charge de la jeunesse, des Postes et des Technologies de l’Information

Burundi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves