AUJOURD'HUI
377
SEMAINE DERNIERE
3049
PAGES VUES
457005
TOTAL VISITES
491610

50 tonnes de terres rares ont déjà été exportées pendant le seul mois de janvier 2018

BUJUMBURA, 14 fév 2018 : L’exploitation des minerais enregistre un bon départ pour 2018, a indiqué le mardi 13 février 2018 le ministre de l’Energie et des Mines, M. Côme Manirakiza, lors de la présentation du bilan des réalisations de 2017.

Selon le ministre Manirakiza, le secteur minier du ministère de l’Energie et des Mines a pu produire et exporter 50 tonnes de terres rares, au cours du seul mois de janvier 2018, une quantité égale à celle exportée durant toute l’année 2017. Un total de 726 245 kg de minerais variés ont été produits au cours de l’exercice 2017, a-t-il déclaré, estimant cette production supérieure au double de celle de 2016. Parmi ces minerais, 1 953 kg d’or ont été exportés.

M. Manirakiza a fait savoir que la production satisfaisante de ces minerais et leur vente permettront d’augmenter considérablement les recettes de l’Etat à travers les diverses taxes perçues par le truchement de l’Office burundais des recettes (30% de la production totale.

Toutefois, le ministre de l’Energie et des Mines a clarifié que le début de l’exploitation ne signifie nécessairement pas l’obtention des quantités suffisamment exportables pouvant générer beaucoup de recettes car, a-t-il dit, l’exploitation proprement dite exige beaucoup de préalables.

Concernant l’actuelle pénurie du carburant de type « essence », M. Manirakiza a indiqué qu’elle est due aux innovations qui sont en train d’être introduites par la République unie de Tanzanie dans son système de dédouanement du carburant, d’où on enregistre un retard dans le chargement des camions au port de Dar-es-Salaam. Il a rassuré que le gouvernement du Burundi, via l’OBR, fait tout pour résoudre cette question et s’adapter au nouveau système tanzanien de dédouanement.

S’agissant des réalisations, le ministre Manirakiza a cité notamment l’élaboration des projets, la promulgation de différentes lois et diverses études des projets, la construction des centrales hydroélectriques, les raccordements en eau et électricité où 2 238 abonnements sur 5 000 prévus ont pu être opérés. Il y a aussi la construction des Adductions d’eau potable (AEP), particulièrement celle qui alimentera le palais présidentiel, la signature de différents contrats avec les sociétés d’exploitation des minerais, ainsi que l’enregistrement des exploitants miniers locaux pour légaliser l’exploitation minière sur tout le territoire national.

M. Manirakiza a, quant aux perspectives, mentionné quelques-unes dont la réforme de la Régideso, l’augmentation du stock stratégique pour palier au problème de pénurie du carburant, et d’autres.

abp

Retour
Discours: President et autres

Discours de S.E.M l’Ambassadeur Albert SHINGIRO, Représentant Permanent du Burundi auprès des Nations Unies lors de la présentation du rapport A/HRC/39/63 de la Commission d’enquête sur la situation des droits de l’homme au Burundi devant la 3ème Commission de l’AG,

Burundi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves