AUJOURD'HUI
119
SEMAINE DERNIERE
3118
PAGES VUES
455401
TOTAL VISITES
489884

158 848 personnes déjà enrôlées dans la ville de Bujumbura pour le référendum et les élections générales de 2020

BUJUMBURA, 13 fév 2018 : Cinq jours après le lancement de l’enrôlement des électeurs pour le référendum constitutionnel prévu au mois de mai prochain et les élections futures, 158 848 personnes s’étaient déjà fait enregistrées jusque lundi soir dans la ville de Bujumbura, selon le président de la Commission électorale provinciale indépendante (CEPI) en mairie de Bujumbura, M. Térence Bizimana.

L’information a été livrée ce mardi 13 février 2018 au cours d’une tournée effectuée par le 1er vice-président de la République, M. Gaston Sindimwo, dans neuf centres d’inscription des électeurs des trois communes de la ville de Bujumbura, en perspective du référendum constitutionnel de mai 2018 et des élections de 2020.

Dans une interview accordée à la presse, le 1er vice-président a déclaré qu’il est satisfait du climat politique serein qui prévaut, au moment où un rapport du secrétaire général de l’ONU faisait état d’un climat politique malsain.

« J’ai constaté que la paix et la sécurité règne et que le processus d’enrôlement des électeurs se passe très bien », a précisé M. Sindimwo. Il a félicité les membres des commissions électorales et l’administration qui sont à l’œuvre. Il a cependant déploré le niveau de participation des femmes à l’enrôlement.

Selon le conseiller principal du maire de la ville, M. Ramadhan Nkurikiye, 11 600 personnes inscrites jusque lundi sont des hommes contre 42 000 femmes.

M. Sindimwo s’est demandé comment les femmes pourront accéder aux postes de prise de décision alors qu’elles n’ont pas de cartes d’électeurs et qu’elles ne participent pas aux élections. Il a reconnu que les tâches nombreuses des femmes peuvent être à l’origine de ce faible taux d’inscription aujourd’hui et qu’elles risquent de se bousculer à la dernière minute pour se faire enrôler. Il a lancé un appel pressant à tous les Burundais en général et aux femmes en particulier pour se faire inscrire afin d’avoir le droit d’élire et ne pas s’ôter ce droit civique.

Les autorités administratives et le responsable de la CEPI dans la ville de Bujumbura approchés n’ont pas pu donner des précisions des électeurs attendus parce qu’en plus de l’enrôlement des personnes majeures qui participeront au référendum constitutionnel dans trois mois, on inscrit aussi les enfants âgés de 16 et 17 ans en perspectives des élections générales qui auront lieu en 2020.

abp

Retour
Discours: President et autres

Discours de S.E.M l’Ambassadeur Albert SHINGIRO, Représentant Permanent du Burundi auprès des Nations Unies lors de la présentation du rapport A/HRC/39/63 de la Commission d’enquête sur la situation des droits de l’homme au Burundi devant la 3ème Commission de l’AG,

Burundi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves