AUJOURD'HUI
101
SEMAINE DERNIERE
2413
PAGES VUES
447319
TOTAL VISITES
480951

Les habitants de la province Bubanza appelés à suivre avec intérêt l’explication du projet de Constitution révisée

BUBANZA, 2 fév 2018 : L’assistant du ministre de l’Intérieur et de la Formation patriotique, M. Térence Ntahiraja, était jeudi le 1er février 2018 en province Bubanza (nord-ouest du Burundi) pour expliquer aux habitants de la commune Musigati le projet de la constitution révisée, a-t-on constaté sur place.

Selon M. Ntahiraja, la révision de certains articles de la constitution s’est conformée aux recommandations formulées lors du dialogue inter burundais. La constitution actuelle autorise au pays de réviser ses articles, a-t-il dit, signifiant par ailleurs que cette constitution a été révisée pour une mise en place des institutions stables.

Certains des participants à cette séance ont demandé des manuels pour une bonne maîtrise de ce projet de constitution révisée, d’autres ont évoqué des préoccupations sur l’article stipulant que les anciens présidents de la République ne seront pas automatiquement sénateurs à vie, et demandent que ces derniers restent avec cet honneur. L’autre préoccupation étant l’âge maximum pour être candidat à l’élection présidentielle.

Concernant les anciens présidents de la République, l’assistant du ministre de l’Intérieur et de la Formation patriotique a déclaré que ces personnalités devraient être des sages. Concernant l’âge maximum pour un candidat à la présidentielle, M. Ntahiraja a fait savoir que des critères pour être candidat seront inscrits dans le code électoral.

Le gouverneur de la province Bubanza, M. Tharcisse Niyongabo, a demandé à l’administrateur de la commune Musigati de multiplier des copies de ce projet pour d’autres administratifs à la base afin de mieux le maîtriser et l’expliquer à leurs dirigés.

Quant à l’assistant du ministre de l’Intérieur et de la Formation patriotique, il a conseillé aux habitants de Bubanza à ne pas prêter oreille attentive à ceux qui s’adonnent à divulguer que ce projet risque de faire disparaître les accords d’Arusha.

abp

Retour
Discours: President et autres

Discours de S.E.M l’Ambassadeur Albert SHINGIRO, Représentant Permanent du Burundi auprès des Nations Unies lors de la présentation du rapport A/HRC/39/63 de la Commission d’enquête sur la situation des droits de l’homme au Burundi devant la 3ème Commission de l’AG,

Burundi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves