AUJOURD'HUI
499
SEMAINE DERNIERE
5108
PAGES VUES
348274
TOTAL VISITES
332736

L’entrepreneuriat au service de l’environnement

Passionné de l’environnement, Yafeti Cheko Leo fait le recyclage des pneus et des bouteilles en plastique en meubles. Dès son jeune âge, il recyclait les déchets des appareils électroniques et électroménagers, les déchets ménagers en briquettes. Actuellement, il dirige l’ALCHEMIST, une entreprise de recyclage des pneus et des bouteilles en plastique.

La fabrication des meubles nécessite l’usage d’une quantité importante de bois. Ainsi des milliers d’arbres sont abattus chaque année au Burundi pour satisfaire les besoins en bois d’œuvre. Ce phénomène, très néfaste pour l’environnement, a pris de l’ampleur au cours des dernières décennies.

En réponse à cette situation, Yafeti Cheko Leo, lauréat de l’Université Sagesse d’Afrique et détenteur d’un diplôme de licence en Droit initie un projet de recyclage des pneus et bouteilles en plastique afin de sauver les arbres de l’abattage massif et de trouver des débouchés économiques pour les milliers de pneus arrivés en fin de cycle.

Comme l’indique Cheko Leo, les meubles en pneus sont économiques en termes de places, car ces derniers occupent ¾ de la place qu’occupent les meubles fabriqués en bois. Il ajoute que les meubles fabriqués à base de pneus sont moins chers que les meubles ordinaires en bois et résiste beaucoup par rapport aux meubles en bois vendus sur le marché « Nos produits ne sont pas attaqués par les termites. Ils peuvent durer plus de 80 ans à l’opposé des meubles en bois qui ne durent que moins de 10 ans » .

Souci de protéger l’environnement

Amoureux de l’environnement, Yafeti Cheko Leo se lance dans la protection de l’environnement dès le jeune âge. Il indique qu’à 14 ans, il recyclait les déchets des appareils électroniques et électroménagers en de petits transformateurs, des élévateurs, des convertisseurs, des chargeurs de batteries et des postes à souder. Pour lui, l’amour de l’environnement c’est comme l’amour de la liberté.

Réduction du chômage

Chako Leo informe que son entreprise lutte en premier lieu contre l’ignorance et par après contre le chômage. Selon lui, le grand facteur de la persistance du chômage n’est autre que l’absence des compétences, d’où notre priorité c’est d’abord la formation.
En fin viendra l’étape de la création de l’emploi. Là il faut de la volonté et des moyens, souligne-t-il. Avec cette initiative, l’entreprise a constaté qu’il peut engager plus de 1000 jeunes.

Les défis

Le jeune entrepreneur déplore un certain nombre de défis auquel fait face l’entreprise. Il s’agit d’un capital insuffisant, des défis à relever en matière de mobilisation des clients, de mobilisation des partenaires, de relations publiques, de développement du projet car il y a des meubles que nous ne parvenons pas à fabriquer par manque de matériel adapté.

Source : Bdi Ec

Retour
Discours: President et autres

DISCOURS DE SON EXCELLENCE MONSIEUR LE MINISTRE DES POSTES, DES TECHNOLOGIES DE L’INFORMATION, DE LA COMMUNICATION ET DES MEDIAS A L’OCCASION DE L’OUVERTURE DES TRAVAUX DU FORUM DES RADIOS SUR LA STRATEGIE DE SORTIE DU PROJET : « RENFORCER LES CAPACITES DES RADIOS LOCALES PAR LE BIAIS DES TIC »

Burundi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves