AUJOURD'HUI
415
SEMAINE DERNIERE
3292
PAGES VUES
408434
TOTAL VISITES
428527

Lancement de la cartographie des parties prenantes et interventions nutritionnelles

BUJUMBURA, 23 jan 2018 : Un exercice de la cartographie des parties prenantes et interventions nutritionnelles a été lancé officiellement lundi à Bujumbura par M. Ernest Niyokindi, chef de cabinet adjoint du deuxième vice-président de la République et point focal SUN (Scaling up nutrition-Mouvement mondial de renforcement de la nutrition).

L’objectif de cet exercice de cartographie est de fournir une vue globale de « qui fait quoi, comment et où » en matière de nutrition et de sécurité alimentaire au Burundi, a précisé M. Niyokindi au cours d’un atelier de lancement de cet exercice. L’atelier qui durera deux jours rassemble les représentants du gouvernement (2ème vice-présidence et ministères), les représentants des agences des Nations Unies et ceux des ONGs œuvrant dans le secteur de la nutrition et de la sécurité alimentaire au Burundi. Les informations qui seront collectées et présentées permettront d’élaborer une cartographie des parties prenantes œuvrant dans la mise en œuvre des interventions de nutrition, la nature de leurs activités, leurs zones géographiques et leurs mécanismes de mise en œuvre ainsi que la couverture démographique de leurs actions en termes de bénéficiaires.
D’après M. Niyokindi, le Burundi est parmi les pays les plus touchés par la malnutrition. Un enfant de moins de cinq ans sur deux souffre de la malnutrition chronique. Et cela se répercute sur la croissance physique et intellectuelle de la prochaine génération avec de fortes répercutions sur le développement socio-économique du Burundi. Dans le but d’apporter des solutions durables à une telle situation et de mieux organiser et coordonner les stratégies nationales de lutte contre la malnutrition, le Burundi a adhéré en 2013 au mouvement Scaling-up nutrition (SUN) sur l’initiative REACH (Renewed efforts against child hunger and undernutrition-Renouvelement des efforts contre la faim et la malnutrition des enfants), a rappelé M. Niyokindi.

Pour sa part, le représentant de l’UNICEF au Burundi, M. Jeremy Hopkins a lui aussi indiqué que la malnutrition chronique est très élevée au Burundi. Elle affecte 56% des enfants âgés de moins de cinq ans. Cela ressort de l’Enquête démographique et de santé 2017 (EDS2017) réalisée par l’ISTEEBU. En juillet 2014, le président de la République, M. Pierre Nkurunziza a officiellement lancé les activités du mouvement SUN au Burundi au cours desquelles il a annoncé la mise en place de la plateforme multisectorielle de sécurité alimentaire et de la nutrition (PMSAN). Un comité de coordination de la cartographie et une équipe technique nationale de la cartographie ont été mis en place par après. abp

Retour
Discours: President et autres

Discours du Ministre Evelyne Butoyi en charge de la jeunesse, des Postes et des Technologies de l’Information

Burundi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves