AUJOURD'HUI
244
SEMAINE DERNIERE
2971
PAGES VUES
239696
TOTAL VISITES
213781

Le ministère public connaît déjà l’identité de certains auteurs de l’assassinat du général Nshimirimana

Bujumbura, 10 août 2015 : Le ministère public connaît déjà l’identité de certains auteurs exécutants de l’assassinat du lieutenant-général Adolphe Nshimirimana, ex-chargé de missions à la présidence de la République burundaise et ancien chef du service national des renseignements (2004-2014), a révélé dimanche à Bujumbura, dans une brève déclaration faite à la presse, M. Valentin Bagorikunda, procureur général de la République du Burundi.

M. Bagorikunda a rappelé que dans la matinée du 2 août 2015, le lieutenant-général Nshimirimana a été victime d’une attaque à la roquette et à la mitrailleuse perpétrée contre son véhicule dans la zone urbaine de Kamenge (mairie de Bujumbura) à l’endroit communément dénommé "Gare du nord". Le lieutenant-général Nshimirimana, a-t-il précisé, a rendu son âme sur les lieux du crime avec deux de ses gardes du corps.

"Dans la foulée de cet assassinat, une enquête judiciaire a été ouverte. A ce jour, l’identité de certains auteurs exécutants du forfait est connue du ministère public. Un certain nombre d’exécutants a été appréhendé, mais le reste des exécutants ainsi que les planificateurs du crime sont activement recherchés partout où ils se trouvent", a ajouté le chef du ministère public burundais.

M. Bagorikunda a par ailleurs signalé que le véhicule utilisé par les criminels pour faciliter leur déplacement a été identifié. Ce véhicule est sorti le matin du jour du crime, du camp militaire Ngagara (nord-est de la mairie de Bujumbura) et a été retrouvé le lendemain à Musaga (sud de la mairie de Bujumbura), brûlé par les mêmes criminels, a-t-il affirmé. De même, a-t-il poursuivi, les tenues que portaient les assaillants ont été saisies dans un ravin à Musaga.

"Au total, l’enquête sur l’assassinat du lieutenant-général Adolphe Nshimirimana avance normalement. Le ministère public demande aux citoyens de dénoncer les auteurs non encore arrêtés pour qu’ils soient traduits en justice", a-t-il souligné.

M. Bagorikunda a saisi l’occasion pour annoncer à l’opinion nationale et internationale qu’une enquête judiciaire a été ouverte sur la tentative d’assassinat, le 3 août 2015 à Bujumbura, de M. Pierre-Claver Mbonimpa, président de l’Association pour la protection des droits humains et des détenus (APRODH).

Le 2 août dernier dans la soirée, le chef de l’Etat burundais, M. Pierre Nkurunziza, a ordonné, au cours d’un message à la nation, aux services habilités, de faire en sorte que les assassins du lieutenant-général Adolphe Nshimirimana soient connus dans un délai ne dépassant pas une semaine.

Source:ABP

Retour
Discours: President et autres

Commemoration of the 26th anniversary under the theme "Let us consolidate National Unity, a shield for sustainable peace and development"

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves