AUJOURD'HUI
277
SEMAINE DERNIERE
2517
PAGES VUES
428206
TOTAL VISITES
455352

Campagne d’explication de la constitution révisée à la population

RUYIGI, 18 jan 2018 : Le gouverneur de la province Ruyigi (est du Burundi) Abdallah Hassan a procédé mercredi 17 janvier, à l’ouverture solennelle d’une campagne d’explication du contenu de la constitution révisée proposée pour referendum de mai prochain.

Ces activités se sont déroulées au chef-lieu de la zone Rusengo de la commune Ruyigi. Elles étaient rehaussées de la présence de la 2ème vice-présidente de l’Assemblée nationale Jocky Chantal Nkurunziza, les députés Claude Nkunzimana, Egide Ngerageze et du sénateur Bède Mbayahaga. La plupart des représentants provinciaux des partis politiques, des leaders des confessions religieuses et des chefs de services œuvrant au chef-lieu de la province étaient également présents à la cérémonie.

Dans l’introduction, le gouverneur Abdallah a fait savoir que l’idée de changer la constitution prend ses origines dans certains de ses articles qui ne correspondaient plus à la réalité actuelle du Burundi. Certains d’entre eux sont liés par exemple aux mandats qui pourraient créer du chaos suite au vide institutionnel dû à la fin des mandats des différentes autorités qui se terminaient presque à la même période.

Le gouverneur Abdallah a parlé également du constat qui a été fait en 2013 par les représentants des partis politiques et des confessions religieuses qui étaient réunis à Kayanza. Ce constat était, dit-il, que la constitution qui prévaut jusqu’à aujourd’hui mérite des ajustements et changements pour l’adapter aux réalités burundaises actuelles. Ce même constat, poursuit-il, a été fait par des organisations de la société civile en 2014 et la Commission nationale de dialogue interburundais (CNDI) qui a fait le tour du Burundi pour recueillir des avis de la population quant à la proposition de changer la constitution.

Il indique que l’ancienne constitution précise dans son article 225, que le président de la République peut procéder à l’amendement d’un ou plusieurs articles après consultation avec le conseil ministériel. Il est revenu sur les équilibres ethniques de 60 % pour les hutus et 40 % pour les tutsis qui ont été maintenus dans les institutions du pays.

Selon lui, la révision de la constitution vise la cohésion sociale, la paix et la stabilité dans le pays. Il a ainsi appelé la population à répondre au referendum et de voter massivement par le oui en faveur de la nouvelle constitution.

A cet effet, il a présenté à la population l’équipe provinciale chargée de suivre le bon déroulement de ce referendum. Cette équipe est composée de 9 personnes et le conseiller principal du gouverneur M. Valéry Nkunzimana qui est à sa tête.

Par la même occasion, le gouverneur Abdallah a invité chaque citoyen à contribuer financièrement à la réalisation de ces élections. En effet chaque ménage devra donner 2000 FBu, les élèves en âge de voter 1000 FBu. Aux fonctionnaires, une retenue sera faite à la source suivant le salaire de chacun et le barème fixé à cet effet.

La deuxième vice-présidente de l’Assemblée nationale, quant à elle, s’est adressée à la population et a fait savoir que les parlementaires sont en vacance et qu’ils sont à la disposition de la population pour toute doléance et assistance en rapport avec la constitution.

abp

Retour
Discours: President et autres

Discours de Son Excellence le Président de la République lors du lancement du Plan National de Développement

Burundi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves