AUJOURD'HUI
420
SEMAINE DERNIERE
3321
PAGES VUES
435036
TOTAL VISITES
465694

Echange de vœux de nouvel an 2018 des forces de défense et de sécurité avec le couple présidentiel

GITEGA, 26 déc 2017 : Les corps de défense et de sécurité ont réitéré leur soutien indéfectible au chef d’Etat dans sa noble mission de renforcer la paix et la sécurité sur tout le territoire national et de réconcilier tout le peuple burundais. Les ministres ayant en charge lesdits corps l’ont déclaré dans leurs allocutions prononcées à l’occasion des cérémonies d’échange des vœux du Nouvel an des forces de défense et de sécurité avec le couple présidentiel, tenues dans les locaux de la base aérienne de Gitega (centre du pays), le 22 décembre 2017.

Ils ont saisi l’occasion pour jeter le regard rétrospectif sur les activités réalisées au cours de l’année 2017, les défis et pour arrêter les perspectives de l’année 2018.

De son côté, le ministre de la Défense nationale et des Anciens combattants (FDN), M. Emmanuel Ntahomvukiye n’a pas caché ses sentiments de satisfaction eu égard à la note de 96% que le chef d’Etat a accordée à son ministère, devenant ainsi le quatrième dans le classement des ministères.

Parmi les principales réalisations de son ministère, il a cité entre autres l’amélioration du cadre légal pour le bon fonctionnement de l’institution, une formation patriotique dans les différentes catégories de l’armée, le renforcement des capacités opérationnelles, l’animation des causeries morales pour renforcer la cohésion du corps. Il n’a pas manqué de signaler la participation du corps de défense dans des compétitions sportives inter régionales, le recrutement au niveau de toutes les catégories du corps, la construction d’un bloc hospitalier à l’hôpital militaire de Kamenge, la sensibilisation sur le code des personnes et de la famille ainsi que l’envoi des troupes en mission de maintien de la paix. Il a terminé en émettant des recommandations à tous les membres du corps de l’armée de refuser de coopérer avec les détracteurs de la paix et la sécurité.

Le ministre de la Sécurité publique, M. Alain Guillaume Bunyoni, comme son collègue, a exprimé ses sentiments de satisfaction du fait que l’institution à sa charge a occupé la première place, avec une de note de plus de 97%. Il a manifesté sa fierté pour la paix et la sécurité qui se sont améliorées sensiblement durant l’année 2017 comparativement aux deux dernières années. Il a précisé que les tirs des armes et les explosions des grenades ont régressé sensiblement, déplorant toutefois que les règlements de comptes et les conflits fonciers ont constitué un goulot d’étranglement en matière la sécurité.

S’exprimant sur les armes saisies, M. Bunyoni a cité entre autres 129 fusils, 300 balles, 392 grenades, 295 bandes de malfaiteurs démantelées, dix-huit milles dossiers judiciaires traités, sept cents mille litres de boissons détruites (contre deux millions l’année passée) et dix-huit mille tonnes de chanvre détruites. Il a cité également la mise en place d’une police anti-terroriste, la destruction de 1000 grenades et des filets et bateaux ne répondant pas aux normes, le renforcement des capacités des officiers de la police judiciaire et autres cadres policiers, le reboisement ainsi que la mise en place des comités de protection civile jusqu’au niveau des communes.

Réagissant aux propos des précédents orateurs, le chef d’Etat a félicité à maintes reprises les deux institutions ministérielles pour l’implication active qui les ont caractérisées dans la restauration de la paix et la sécurité et les a encouragés d’aller vers l’avant.

Il leur a promis de faire de son mieux pour les appuyer à trouver des solutions à leurs problèmes. M. Nkurunziza a terminé son allocution par des recommandations ou rappels dont entre autres le maintien de la cohésion au sein de chaque corps, la collaboration étroite entre les forces armées, la police et le service national, le renforcement de la quadrilogie (force de défense et de sécurité, administration, justice et population), l’érection des barricades contre les ennemis de la paix, le clientélisme, l’irrespect de la hiérarchie et le gaspillage des biens publics.

Il a terminé en rétorquant aux deux institutions ses vœux de bonheur, de prospérité, de bonne santé et de pleins succès dans leurs tâches pour l’année qui pointe à l’horizon. Ces cérémonies ont connu la participation du premier Vice-président de la République, de l’ombudsman burundais, du chef du service national de renseignement et leurs épouses, des attachés militaires des ambassades de la Belgique, des Etats Unis d’Amérique et de l’Afrique du Sud.

abp

Retour
Discours: President et autres

DECLARATION DE S.E.M. Ezéchiel NIBIGIRA, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDU A LA 73ème SESSION ORDINAIRE DE L’ASSEMBLEE GENERALE DE L’ONU, New York, le 29 septembre 2018

Burundi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves