AUJOURD'HUI
308
SEMAINE DERNIERE
3313
PAGES VUES
409460
TOTAL VISITES
430334

Tout citoyen doit contribuer à la lutte contre la déforestation et la dégradation des forêts

BUJUMBURA, 15 déc 2017 : Le ministre de l’Eau, de l’Environnement, de l’Aménagement du territoire et de l’Urbanisme, M. Célestin Ndayizeye a rendu publique jeudi le 14 décembre 2017 à Bujumbura, à l’occasion de la Journée nationale de l’arbre, édition 2017, une déclaration à travers laquelle il demande à tout citoyen burundais de contribuer à la lutte contre la déforestation et la dégradation des forêts. Il a rappelé que dans le but de la protection de l’environnement, de la préservation et du développement des ressources forestières, le gouvernement du Burundi organise depuis 1979, au mois de décembre de chaque année, une semaine dédiée à l’environnement qui est toujours clôturée par la célébration de la Journée nationale de l’arbre.

Le but de cette journée est de rappeler à tout citoyen burundais l’importance socio-économique et environnementale de l’arbre dans sa vie quotidienne, et de l’importance de planter des arbres dans les exploitations agricoles ou sur les terres domaniales, a-t-il souligné.

Le but de cette journée est de rappeler à tout citoyen burundais l’importance socio-économique et environnementale de l’arbre dans sa vie quotidienne, et de l’importance de planter des arbres dans les exploitations agricoles ou sur les terres domaniales, a-t-il souligné.

Le ministre Ndayizeye a fait savoir qu’il faut faire un regard rétrospectif et évaluer si les arbres plantés ont été sauvegardés pour qu’ils puissent continuellement à procurer aussi des aliments, des médicaments, des revenus monétaires et autres.

Jusqu’en 2013, a affirmé le ministre en charge de l’Environnement, les forêts couvraient une superficie de 467.697 hectares (ha), soit un taux de couverture forestière nationale de 17%, ajoutant que même si ce taux existerait encore actuellement, les forêts sont dégradées suite aux feux de brousse et aux coupes prématurées d’arbres pour la recherche du bois-énergie, d’où il demande à tout citoyen burundais de contribuer à la lutte contre la déforestation et la dégradation des forêts.

Rappelant que le Burundi vient de ratifier l’Accord de Paris sur le climat, M. Ndayizeye a signalé que son gouvernement s’est engagé à réduire les émissions de gaz à effets de serre de 23% en plantant, par an, 12.000 ha dont 8.000 ha avec des appuis externes et 4.000 ha avec des appuis internes de 2016 jusqu’en 2030. Il a, à cet effet, invité toutes les associations et tous les partenaires, tant techniques que financiers, de s’y engager pour soutenir les efforts mondiaux sur le climat, afin de réduire les émissions de gaz à effets de serre qui, selon toujours lui, une fois concentrés dans l’atmosphère, provoquent le réchauffement climatique.

Au cours de cette année, a déclaré M. Ndayizeye, les activités marquant la célébration de la Journée nationale de l’arbre se focaliseront sur la mise en place des plants forestiers et agroforestiers dans les bassins versants, afin de lutter contre l’érosion des sols et préserver les sources d’énergie ainsi que la protection des axes routiers et des berges des rivières, particulièrement celles qui traversent la ville de Bujumbura. Il a également indiqué que dans le souci de préserver les forêts et de les pérenniser, d’autres actions complémentaires sont incontournables, à savoir la promotion des énergies renouvelables et des foyers à économie du bois ainsi que la création des villages qui pourraient atténuer le morcellement des terres.

Pour l’année en cours, une semaine sylvicole a été lancée le 09 décembre par la plantation d’arbres dans la zone Musaga en mairie de Bujumbura. Elle sera clôturée par la célébration de la Journée nationale de l’arbre prévue dans toutes les provinces du pays le samedi 16 décembre 2017 sous le thème « Préservons les forêts, pérennisons les sources d’énergie » avec un accent particulier en commune Nyanza-Lac de la province Makamba (sud), où les activités seront rehaussées par la présence physique des hautes autorités du pays, a précisé le ministre Ndayizeye.

abp

Retour
Discours: President et autres

Discours du Ministre Evelyne Butoyi en charge de la jeunesse, des Postes et des Technologies de l’Information

Burundi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves